Cliquez pour accéder à la page d'accueil
 
Témoignages
Mara MAUDET
Directrice générale de l’association IEPC

Des crèches pas comme les autres pour dorloter l’emploi

Arrivée du Brésil il y a trente ans, Mara Maudet, sociologue urbaine, a continué de s’intéresser à la précarité des femmes.

Des favelas aux quartiers franciliens, elle a identifié des sujets voisins, « toutes proportions gardées », insiste-t-elle. « J’ai constaté que les mères sans activité professionnelle n’avaient pas accès aux crèches et que les horaires de ces structures n’étaient pas adaptés aux parents travaillant tôt le matin ou tard le soir, comme c’est le cas dans les emplois peu qualifiés, explique-t-elle. Il y avait une alternative à construire ». Après s’être penchée sur la formation dans les métiers de l’aide à la personne, Mara Maudet crée l’IEPC en 2000 et développe dix crèches associatives en Ile-de-France qui emploient aujourd’hui 260 salariés dans neuf villes.
S’adressant en priorité aux familles en difficultés, les structures pratiquent des horaires de garde décalés (environ 12 heures d’amplitude) pour aider ces familles à entrer ou se maintenir dans l’emploi. En contrepartie de l’accueil de leur enfant, les parents sans aucune activité s’engagent à retrouver un emploi (CDI, CDD, intérim, contrat aidé...) dans les six mois. Ils bénéficient pour cela d’un accompagnement régulier au sein de la crèche par des salariés dédiés. « 90 % des parents retrouvent une activité ou s’investissent dans des démarches d’insertion professionnelle », se félicite Mara Maudet. Les crèches sont agréés chantiers d’insertion et ont formé, en 2015, 86 personnes sans qualification aux métiers des services à la personne.
L’IEPC est soutenu depuis 2009 par France Active et Hauts-de-Seine Initiative, Fonds territorial du 92, qui lui a accordé un important financement et un accompagnement par le DLA. « C’est un projet emblématique de l’insertion, présentant un impact à la fois pour les bénéficiaires finaux - les enfants issus de familles précaires accueillis - et les personnes en difficultés employées, souligne Véronique Tröge, chargée de mission France Active. Par ailleurs, Mara Maudet est une personnalité très engagée, qui a su structurer son association et l’adapter à la croissance ».
Un soutien renouvelé à l’occasion d’une nouvelle phase de développement de l’association qui a ouvert sa dixième crèche fin 2015 et inaugurera deux sites supplémentaires en septembre. « L’aide de France Active avec Hauts-de-Seine Initiative est essentielle pour concrétiser sereinement ces projets », témoigne Mara Maudet. La directrice de l’IEPC n’est jamais à court d’idées pour baptiser les nouvelles venues de son réseau. Les prochaines : Pamplemousse et Doubidou, « le neveu de Scoubidou », précise-t-elle dans un éclat de rire, concluant, plus sérieuse : « Quand les femmes retrouvent dignité et autonomie, je suis fière du travail accompli ».

www.iepc.fr.monsite-orange.fr

A été accompagnée par :
Hauts-de-Seine Initiative

A bénéficié :
- 2016 : prêt participatif de la SIFA de 500 000 euros

- 2010 : FCPIE et prêt participatif de la SIFA pour 230 000 euros.

Lire la fiche Témoignage 

Tous les témoignages  |   Retour
France active est un réseau de proximité qui aide les personnes en difficultés à créer une entreprise ou trouver un emploi, une association pour retrouver un emploi. En tant qu'association d'utilité sociale, ces financeurs solidaires pour l'emploi aident au financement des entreprises solidaires. Ce sont des financeurs solidaires pour l'emploi.

Livret solidaire : une avancée majeure

Xavier ROUAULT et Tristan CHARLIER
France Active / Centre de ressources DLA Financement

Lire l'avis
Tous les avis

Découvrez Walter # 13 le journal des partenaires de France Active

Lire la suite
Toutes les publications
ATTENTION : France Active est victime d'une utilisation frauduleuse de son nom.
En savoir plus
Liens utiles  /   Contact  /   Newsletter  /   Plan du site  /   Glossaire  /   Mentions légales  /   Appels d'offres  /   Sécurité