DATE DE PUBLICATION 08/09/2021

Pari tenu pour le fonds UrgencESS qui a accompagné près de 5 000 petites associations pour faire face à la crise

Paris, le 8 septembre 2021

En janvier 2021, Olivia Grégoire, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, en charge de l’Économie sociale, solidaire et responsable a mobilisé un fonds d’urgence de 30 millions d’euros pour les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) de moins de 10 salariés, frappées par la crise.

Cette aide financière allant de 5 000 euros, pour les structures de 1 à 3 salariés, à 8 000 euros pour les structures de 4 à 10 salariés, a permis de soutenir 4 866 structures rencontrant des difficultés économiques liées à la situation sanitaire (consulter en annexe la répartition), pour l’essentiel des associations. L’impact sur le maintien de l’emploi est concret : grâce à ce soutien, ce sont près de 16 000 emplois qui ont pu être sauvegardés.

Déployé par France Active et ses 35 associations territoriales, reconnues pour leur capacité à agir au plus près des besoins, UrgencESS a permis, au-delà de l’aide financière, d’accompagner des structures solidaires dans le maintien de leur activité.
Elles ont ainsi bénéficié d’un diagnostic de leur situation économique et de conseils leur permettant de s’orienter vers de nouvelles solutions de financement, notamment dans le cadre de France Relance.
Certaines ont également bénéficié d’un accompagnement de partenaires de l’opération tels que le réseau des Dispositifs Locaux d’Accompagnement (DLA) ou de KissKissBankBank, le pionnier du financement participatif du Groupe La Poste.

Olivia Grégoire

Secrétaire d'État à l'Économie sociale, solidaire et responsable

Les structures que nous avons pu accompagner pour traverser la crise sont mieux armées pour s’engager dans la relance, qui concerne tous les acteurs économiques du pays. Nous devons désormais poursuivre notre politique de soutien aux entreprises de l’ESS en développant de nouveaux financements durables compatibles avec la dimension solidaire qu’elles portent au quotidien.

Pierre-René Lemas

Président de France Active

Avec UrgencESS, nous avons pu apporter une réponse plus que tangible à des associations comme à des entreprises pleinement mobilisées sur le développement du lien social, la culture ou l’écologie. Et nous leur avons aussi permis de penser leur modèle pour rebondir face à la crise et de se projeter dans une relance pleinement solidaire.

Focus sur des structures

Solikend – Innover pour un tourisme solidaire, hors-saison et local Pyrénées Atlantiques

Solikend est un projet innovant et solidaire dans l’hôtellerie en faveur du monde associatif solidaire, bâti sur un modèle économique hybride unique sur le territoire. Yoann Magnin, le créateur, souhaite déployer le 1er de réservation solidaire via une plateforme unique qui référence les hôtels « citoyens en Nouvelle-Aquitaine » et reverse une partie des sommes sous forme de dons pour les associations. Cette offre de réservation en ligne au service du monde associatif repose sur plusieurs fondements : un système d’utilisation rapide des dons, un dispositif pensé dans l’intérêt des acteurs du tourisme hors-saison et une modulation du prix (entre 75 et 125%) permettant à différents profils d’utilisateurs de participer à la collecte de dons. Avec 7 emplois créés en 2021, la structure ne pouvait se permettre de freiner son développement avec la pandémie : la prime UrgencESS leur a permis de garder le cap et d’initier une nouvelle phase de développement du tourisme solidaire au Pays Basque.

Triporteur à cartouches – Recyclez vos cartouches d’imprimante dans les Hauts-de-France !

L’association des Triporteurs à Cartouches, dite « TAC », est née en 2011 sous l’impulsion de 3 personnes, avec comme objectif la sensibilisation du grand public à l’environnement et à l’éco-citoyenneté. Partant du constat que de nombreux déchets d’impressions sont encore jetés aux ordures ménagères courantes, TAC organise des collectes de cartouches d’impression usagées en Hauts-de-France auprès des entreprises, associations, collectivités et particuliers pour les recycler. Très engagée sur le créneau écologique, elle réalise ces collectes en mobilité douce avec un triporteur sur la ville de Lille et en véhicule électrique extra-muros. Grâce à ces derniers, l’association véhicule l’image et le concept au grand public. Fragilisée par la crise, la structure a bénéficié d’une prime UrgencESS en avril de 5000 euros.

Dans le 19ème, à chacun ses vacances

Localisée dans le 19ème arrondissement de Paris, A Chacun Ses Vacances est une association qui propose des activités de loisirs et des séjours pour personnes en situation de handicap mental, quel que soit le type et le degré de handicap mental, sans discrimination. L’association fonctionne en logique de groupe restreint : elle propose toujours des activités ou des séjours de moins de 10 adhérents. L’encadrement va de 1 animateur pour 1 adhérent à 1 animateur pour 3 adhérents maximum. Elle propose des activités suivies (tennis, équitation), des « escapades » avec ateliers et visites et des sorties nocturnes (restaurant, concert, bowling). Comme toutes les activités touristiques, A Chacun Ses Vacances a vu la pandémie secouer sa trésorerie et a bénéficié en juin du dispositif UrgencEss pour sécuriser ses emplois.

Tibert éditions : Dans l’Allier, des livres illustrés, un esprit de collection

Depuis 2016 les éditions Tibert se consacrent à la redécouverte du beau livre illustré. Travaillant sur toute la chaîne du livre, la structure vise à revaloriser l’artisanat de l’édition et la beauté du livre comme objet. Le confinement, la fermeture des librairies et la primauté de certaines grandes enseignes pour la vente de livres a suscité de nombreuses craintes pour Tibert éditions qui n’avait jamais connu de problème de trésorerie. La prime UrgencEss est venue sécuriser la trésorerie en avril pour permettre à la structure de tenir bon avant la réouverture.

Sitaphy : l’insertion du handicap dans l’Yonne.

Depuis 2002, l’association Sitaphy développe une activité de fabrication de jouets médiévaux en bois destiné à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des travailleurs handicapés dans le cadre d’un Atelier Chantier d’Insertion (ACI). Elle produit près de 40 000 pièces par an, dans une démarche de développement durable n’utilisant que du bois local. Très ancrée sur son territoire bourguignon, la structure voit son rôle d’acteur de la cohésion sociale reconnu dans les réseaux de l’insertion locaux. Elle contribue aux démarches collectives des ACI de l’Yonne, y anime différents ateliers et noue divers partenariats avec des structures dans le domaine du handicap. Sitaphy a reçu une prime UrgencESS en mai dernier au plus fort de la crise.

Détail des aides

Régions Aides accordées
(nb total)
Total € Nb emplois
Auvergne Rhône Alpes 619 3 653 000 € 2 255
Bourgogne Franche Comté 230 1 330 000 € 767
Bretagne 306 1 821 000 € 990
Centre Val de Loire 208 1 253 000 € 532
Corse 53 337 000 € 201
Grand Est 422 2 515 000 € 1 225
Guadeloupe 58 353 000 € 211
Guyane 20 118 000 € 48
Hauts-de-France 394 2 369 000 € 1 302
Ile-de-France 573 3 417 000 € 2 018
La Réunion 73 440 000 € 223
Martinique 37 224 000 € 135
Mayotte 21 129 000 € 63
Normandie 152 937 000 € 624
Nouvelle Aquitaine 477 2 856 000 € 1 210
Occitanie 477 2 892 000 € 1 483
Pays de la Loire 320 1 936 000 € 846
Provence Alpes Côte d'Azur 346 2 072 000 € 1 029
       

Autres communiqués de presse

Partager sur Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page