Sabine LE GONIDEC
export-blancshare-hover-full
Cofondatrice de la Coopérative funéraire de Nantes

Services à la personne

Sabine Le Gonidec a ouvert à Nantes, la 1ère coopérative funéraire de France. A 41 ans, cette nantaise a décidé de bousculer les codes d’un secteur parfois tabou. Elle veut offrir une nouvelle approche des services funéraires.

Quand le collectif s’empare du funéraire

Orvault (44)
Services à la personne

A priori, rien ne prédestinait cette pétillante nantaise de 41 ans à s’intéresser au marché du funéraire. Pourtant, Sabine Le Gonidec est bien décidée à « donner un coup de pied dans la fourmilière d’un secteur auquel personne ne s’intéresse vraiment ». Elle souhaite offrir une nouvelle approche des services funéraires et rompre avec des pratiques tarifaires élevées. En 2016, elle crée la première coopérative funéraire de France, avec le soutien de France Active.

Un modèle venu du Québec

Depuis plusieurs années, Sabine Le Gonidec baigne dans l’entrepreneuriat social et solidaire. Elle a fait partie de la première promotion de l’Université du Mans dans le management des structures de l’ESS. Mais au fil des ans, Sabine a cherché à donner corps à son engagement. Le déclic se fait au décès de sa grand-mère, en 2012. « Je suis tombée des nues. Les produits en vitrine, le lieu, je me suis dit qu’on était resté dans les années 30, tout était tellement poussiéreux ! ».
Curieuse de nature, elle commence par faire des recherches qui lui montrent très vite qu’il y a matière à innover et entreprendre dans ce secteur.
Elle trouve l’inspiration à des milliers de kilomètres, au Québec, où elle découvre le modèle des coopératives funéraires.

Une pratique commerciale adaptée

De retour en France, Sabine crée une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) de services funéraires. « Notre but est de dé-financiariser le funéraire, d’apporter du conseil et de créer des rituels qui ont du sens. Nous voulons accompagner au plus près les familles ».

Avec Sophie Dronet et Brigitte Brodin, les deux autres salariées de la coopérative, Sabine propose depuis octobre 2016 des tombes paysagères, des cercueils en carton ou en bois et surtout des produits made in France, respectueux de l’environnement. Mais ce qui fait sa fierté, c’est de pouvoir proposer un accompagnement sur mesure aux familles, grâce à des cérémonies laïques ou personnalisées.

La voie du collectif

Sans France Active, l’entrepreneure l’affirme, le projet n’aurait pas abouti : « cette intervention a été cruciale, on a pu continuer grâce au programme Fonds de Confiance de France Active. Et quand France Active y croit, c’est plus facile de lever d’autres fonds et d’embarquer dans le projet Nantes métropole ou la Région ».

Pour développer son projet, l’entrepreneure a bénéficié de l’accompagnement de Fondes, le représentant de France Active en Pays de la Loire. « Ce qui m’a le plus marqué, c’est la capacité de Sabine à utiliser les ressources du territoire de façon optimale. Fonds de Confiance, DLA, elle a su activer tous les outils mis à sa disposition, de l’émergence au lancement du projet », estime Philippe Libaud qui a assuré son accompagnement. « Elle aurait pu partir sur un projet personnel, mais elle a choisi la voie du collectif. C’est une vraie plus-value pour le projet ».

A bénéficié

d’une prime de
15 000€
d’un prêt solidaire de
10 000€
d’un accompagnement du DLA

A été accompagné par

FONDES - Pays de la Loire

Avec le soutien de

En 2015
En 2016

C'est ici

 

Autres News

Partager sur Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page