Stephan MARTINEZ
export-blancshare-hover-full
Créateur de Moulinot

Valorisation des déchets

Créée en 2013, cette entreprise de valorisation des déchets organiques dans la restauration parisienne est lauréat 2017 des Grands Prix de la finance solidaire dans la catégorie Innovation sociétale.

Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas.

Paris (75)
Valorisation des déchets

Constatant l’absence d’un tri adapté aux déchets alimentaires dans le secteur de la restauration, Stephan Martinez a l’idée de créer Moulinot, une entreprise solidaire de traitement des biodéchets.

En 2007, il suit une formation de maître-composteur en Belgique. Désormais, il connait tout des bactéries, vers de terre, déchets verts et organiques ou de la quantité d’azote et de carbone nécessaire à chaque plante et à chaque sol.

Une grande partie des déchets est transformée pour produire du biogaz utilisé en électricité et en chauffage. L’autre est traitée par lombricompostage, à l’aide de vers de terre, et fournira un engrais de qualité. Ce compost « haute couture » sera redistribué aux maraîchers des alentours de la capitale et aux jardiniers amateurs sous forme de petits sacs d’engrais sur-mesure.

Toute une flotte de véhicules au gaz

Grâce à ses 22 salariés et une organisation logistique innovante adaptée à la densité urbaine, l’entreprise rayonne sur Paris et sa périphérie. Des véhicules légers recueillent 7j/7 les sacs de déchets dans 400 points de collectes et les déposent dans des bennes idéalement situées. Des camions gros porteurs les acheminent ensuite vers les lieux de traitement, dans toute l’Île-de-France.

L’efficacité de cette organisation tient à plusieurs facteurs. D’abord, le tri à la source : des bacs sont mis à disposition du personnel des restaurants pour favoriser le tri sélectif. Ensuite, le système de pesée embarquée permet une tarification au poids, plus équitable que la taxation au forfait. Enfin, Stephan Martinez, en véritable pédagogue, ne cesse de promouvoir les avantages du tri comme remède au gaspillage.

Près de 4 000 tonnes de biodéchets ont été ainsi collectées en 2017 auprès des collectivités et plus d’une centaine de professionnels de la restauration, soit le double par rapport à l’année 2016. Des collectes sont réalisées dans une centaine de cantines scolaires afin de les sensibiliser le personnel et les enfants à la problématique du recyclage des biodéchets.

Un avenir en vert

En décembre 2015, Moulinot obtient le marché de la collecte des déchets de la COP21 à Paris : 20 tonnes de déchets ont été ainsi collectées et valorisées à 100%. Puis suivra l’Euro en 2016. De beaux succès.

Mais l’entreprise solidaire ne veut pas s’arrêter là. Elle vient d’ouvrir sa propre plateforme de compostage, la première en Ile-de-France capable de valoriser les déchets alimentaires de la restauration.

A bénéficié

D’un investissement de
400 000 €

A été accompagné par

France Active, PIE

En 2017

C'est ici

 

Autres News

Partager sur Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page