fbpx
29 juin 2020

L’économie en symbiose

La crise actuelle, qui se révèle à la fois sanitaire, environnementale, économique et sociale, invite à une prise de conscience globale : il est plus que jamais urgent de changer de modèle en profondeur. Et pour cela, poser les bases d’une économie à la fois régénérative, collaborative, résiliente ; en symbiose. Les entrepreneurs engagés y œuvrent. Transposer le terme de « symbiose », issu du monde de la biologie, sur le territoire de l’économie est porteur de sens. « C’est évidemment un rappel à l’impérieux besoin de recréer du lien avec le monde du vivant, de l’intégrer au sein de nos vies, de nos communautés sociales, de la ville, de nos équilibres socio-économiques », explique Isabelle Delannoy, environnementaliste, théoricienne du concept d’ « économie symbiotique » (voir interview ci-dessous). C’est également un levier puissant pour appréhender les enjeux écologiques dans un cadre plus vaste que les seuls impacts environnementaux. « Fondamentalement, ce concept fait écho à tous ces entrepreneurs engagés qui travaillent certes sur la notion de ressources durables, mais qui recherchent aussi un impact sur plusieurs aspects au sein de tous leurs écosystèmes, rappelle Marlène Fargues, en charge du financement des entreprises solidaires chez France Active. C’est-à-dire en arrivant à se développer de manière harmonieuse avec leurs territoires, leurs environnements, leurs parties prenantes internes, leurs partenaires, etc. » Les fermes Paysan urbain, déployées d’abord en Ile-de-France et depuis 2018 à Marseille, avec le soutien de France Active, répondent à toutes ces dimensions. Son président, Guillaume Morel-Chevillet le confirme : « L’agriculture urbaine répond à un premier enjeu de production alimentaire. Mais pour des fermes comme les nôtres, intra-urbaines, donc sur de petites parcelles, cette vertu reste limitée. nous visons aussi un autre aspect : celui d’introduire une nouvelle expérience de nature en ville, avec des aménagements paysagers ouverts à tous. Nous permettons aux habitants de changer de relation à la nature. Enfin, certes notre action écologique est importante, mais notre mission est aussi plus vaste. En tant que Chantier d’insertion, hébergé par les Compagnons d’Auteuil, notre vocation est sociale. Fournisseur des restaurants locaux, nous sommes un acteur économique du quartier. » Des modèles plus collaboratifs et résilients Cette multidimensionnalité est aussi essentielle pour consolider de nouveaux modèles qui explorent des voies inédites et en sont à leurs prémices. « Ce que nous proposons est encore nouveau. Comme beaucoup de projets d’agriculture urbaine, nous n’avons pas encore trouvé pleinement notre maturité économique et restons dépendants des subventions, poursuit Guillaume Morel-Chevillet. Mais en étant ouverts à nos écosystèmes locaux, en recherchant un impact pluriel, nous nous ouvrons aussi à plus de souplesse et d’adaptation. Ainsi, nous travaillons actuellement à développer les ventes aux particuliers et à diversifier nos productions, en visant toujours plus de synergies avec notre quartier. » L’une des vertus de la symbiose est, en effet, de créer une ouverture positive, une interdépendance vertueuse entre tous les acteurs. « Ce terme d’“interdépendance” n’est pas à percevoir comme quelque chose de dangereux pour une structure, commente Grégory Fauveau, responsable du pôle Économie Circulaire et Déchets à l’ADEME Ile-de-France. Je pense par exemple à ce producteur de champignons parisien, “La Boîte à Champignons”, que nous avons soutenu à l’ADEME. Il utilise dans son substrat à la fois des résidus de la brasserie voisine, du marc de cafés des bistrots locaux et même des cartons de l’entreprise d’insertion de déménagement à proximité. Nous sommes évidemment dans le cercle vertueux de l’économie circulaire mais aussi dans une nouvelle manière de collaborer un peu plus en réseau avec les acteurs économiques, les territoires, les acteurs sociaux. Chacun se soutient mutuellement. C’est un bel organisme vivant qui voit le jour, fondé sur un nouveau mode de relation où ils ne sont pas des concurrents mais véritables partenaires. Ils sont plus forts et résistants ensemble. » Vers des ressources d’avenir S’intégrer de manière équilibrée et dynamique dans son écosystème, c’est aussi en réinterroger les ressources potentielles – ouvrant alors la voie à des innovations permettant de réels sauts techniques et d’usages. C’est le cas de l’entreprise SAS Minimum, implantée à Pantin, qui a conçu un matériau de construction inédit – « Le Pavé » – produit grâce à du plastique recyclé. « Nous voulions sortir de la boucle qui consiste à recycler une bouteille en plastique en une autre bouteille en plastique, qui a une durée de vie de quelques minutes et redevient très vite un déchet, explique Marius Hamelot, son président. En créant un matériau pour le BTP, nous proposons une alternative massive qui s’inscrit dans le long terme et dans les circuits courts en minimisant les transports entre le gisement de déchets (la ville principalement), son lieu de recyclage (les lignes industrielles que nous montons) et leur utilisation (par les acteurs du BTP) . » Mais un tel changement de perspective impose de créer de toutes pièces une nouvelle filière et de nouveaux modes de production : « Cela nécessite de gros investissements industriels et la mise en place de protocoles de recyclage. Il faut aussi réussir à introduire son matériau dans le secteur du bâtiment qui n’en a pas l’habitude et donc aller au contact des artisans, etc. » Autant de verrous financiers, techniques, normatifs, culturels qui doivent être dépassés pour devenir un vrai levier de transformation en profondeur. « Pour cela, l’économie en symbiose est essentielle, complète Marius Hamelot. C’est-à-dire les coopérations basées sur la transparence avec des acteurs partenaires, de taille équilibrée, pour poser les premières collaborations, les premiers marchés, les premiers tests produits… mais aussi le soutien financier d’acteurs tels que France Active qui ont investi dans le projet, créant une chaîne de confiance auprès d’autres financeurs et lui ont permis de changer d’échelle. » Même dynamique chez la jeune société ÉcoMégot, accompagnée également par France Active. Cette entreprise a en ligne de mire un déchet, certes commun et anodin en apparence, mais qui s’avère particulièrement toxique et polluant : le mégot de cigarette. Et ce, en l’attaquant sur tous les fronts : via la collecte, grâce à la conception et l’installation de mobilier urbain, la valorisation en combustibles pour les cimenteries locales – permettant de diminuer leur consommation d’énergies fossiles – et, nouveauté, le recyclage : « une innovation que nous venons de rendre possible grâce à notre travail avec des laboratoires, explique Sandrine Poilpré, sa co-fondatrice. Au départ, c’était quasiment une page blanche. Il existait certes quelques acteurs sur ce segment du mégot, mais surtout associatifs et axés sur la sensibilisation. Nous, nous avons fait le choix de l’innovation pour trouver des techniques globales de recyclage. Et c’est en nous appuyant sur une multiplicité d’acteurs territoriaux différents – collectivités, entreprises, associations et partenaires tels que France Active –, que nous avons posé peu à peu les bases d’un vrai modèle pérenne, viable et qui essaime. D’ailleurs l’un de nos prochains défis est de repousser nos frontières et de nous implanter en Europe. » Preuve que l’on peut viser économie circulaire, respect des équilibres, innovation et croissance durable. Pour voir plus grand, accompagner plus largement « N’oublions pas, néanmoins, que quand on propose de nouveaux modèles de coopération ou de production, on se heurte fréquemment à des cadres préexistants – financiers, réglementaires, juridiques, organisationnels… – qui n’ont pas été pensés pour nous. Beaucoup reste à inventer », rebondit Sylvain Péchoux, co-gérant de la couveuse coopérative d’activités agricoles, Les Champs des Possibles (voir encadré « Boîte à outils »). D’où un nécessaire accompagnement – lui-même ouvert, hybride, pensé en réseau, multipliant les approches et les échelles. « Chez France Active, nous savons bien que ces entrepreneurs engagés dans l’économie en symbiose sont les plus innovants car ils mixent les approches et les impacts. Tout l’enjeu est de leur permettre de sortir de l’initiative unique pour voir plus large et faire écosystème », explique Marlène Fargues. France Active compte alors sur la force de son réseau, qui permet à la fois d’identifier des projets sur tous les territoires, de les connecter entre eux et d’apporter une cohérence nationale. « Cette dynamique multidimensionnelle s’exprime tout particulièrement dans notre Fonds d’amorçage – où nous accompagnons financièrement et dans la construction de leurs business models les projets les plus innovants. Et pour encourager les projets à même de développer des impacts autant écologiques, qu’économiques et sociaux, nous sommes actuellement en train de travailler à une formalisation plus forte de notre offre de connexion, pour intensifier le partage d’expériences et les créations de liens – en d’autres termes, les dynamiques symbiotiques vertueuses… »
  • 4,6 tonnes de déchetsproduites par habitant (ADEME)
  • 227,5 millions de tonnespar an par le secteur du BTP, le plus gros producteur de déchets en France. (ADEME)
  • 10 milliards de mégots de cigarettejetés dans la nature chaque jour dans le monde représentant 40 % des déchets maritimes Une cigarette dans l’eau = 500 litres pollués (OMS)
  • 800 000 emploisgénérés par l’économie circulaire en France. Les activités de réparation des produits usagés, de réutilisation ou de recyclage génèrent 25 fois plus d’emplois que la mise en décharge de ces déchets. (Ministère de la transition écologique et solidaire)

L’agriculture en réseau

Proposer une organisation à la fois durable, résiliente et productive, c’est l’objectif de la couveuse coopérative d’activités agricoles, Les Champs des Possibles, basée à Montreuil. Constituée en société coopérative d’intérêt collectif, elle regroupe à la fois des paysans, des artisans, des salariés de la structure, des partenaires de distribution, des collectivités territoriales, des citoyens engagés… En bref, tous les acteurs de la chaîne alimentaire agissant en synergies. Mutualisant les risques, les investissements et le matériel et offrant la possibilité de diversifier ses activités, ce modèle est un tremplin pour l’entrepreneuriat collectif et la création d’activité. Cette dynamique en symbiose se diffuse peu à peu grâce à la création du Réseau national des espaces tests agricoles (RENETA) qui compte actuellement 70 structures en France et en Belgique.

3 questions à Isabelle Delannoy, Environnementaliste, théoricienne du concept d’économie symbiotique

Que recouvre la notion d’économie symbiotique ? Ce concept décrit une économie régénérative de ses ressources : vivantes avec la permaculture, l’inscription de l’ingénierie écologique dans l’urbanisme ou l’agroécologie ; sociales avec les réseaux d’économie sociale et solidaire, d’économie collaborative, etc. ; et matérielles avec l’économie circulaire et de l’usage. Plus elles sont associées, plus une économie partagée et venant du local se développe. Ce n’est surtout pas une économie des petits contre les grands – nous avons besoin de tous. Elle n’est pas non plus synonyme de repli sur soi – ne confondons pas autonomie et autarcie. Elle ne propose pas non plus de recettes miracles – elle accouche peu à peu d’un monde avec humilité. En quoi peut-elle représenter un levier économique puissant ? Relier les écosystèmes sociaux, industriels, territoriaux, etc., met en place des mécaniques d’échanges vertueuses qui génèrent du chiffre d’affaires. Ce n’est pas parce que c’est doux, que ce n’est pas puissant. Ce n’est pas parce que c’est beau, que ce n’est pas efficace. Ce n’est pas parce que c’est écologique que ce n’est pas économique. Toutes ces oppositions dans un système dit “extractif” s’annulent dans une économie régénérative. Qu’est ce qui manque pour vraiment faire système ? Aujourd’hui, nous devons faire culture. Tout d’abord, en multipliant les lieux de rassemblement et de mutualisation de tous ces écosystèmes régénérateurs (fablabs, jardins partagés, tiers lieux, etc.) mais aussi les initiatives locales à même de créer les synergies. Mais surtout, nous avons besoin de financeurs et d’outils de financements adaptés à cette économie très mixte ainsi que de méthodes et d’évaluations. Dans cette optique, nous sommes en train de créer une chaire d’économie régénérative au CNAM, mettant en oeuvre les principes de l’économie symbiotique. Découvrir tout Walter #23
26 juin 2020

Walter # 23 le journal des partenaires de France Active

[vc_section css=".vc_custom_1508774798506{background-color: #ffffff !important;}" el_class="section-file-download"][vc_row][vc_column width="2/3"][/vc_column][vc_column width="1/3"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="2/3"][job_date][vc_custom_heading source="post_title" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" el_class="font-montserrat-medium"][vc_empty_space height="10px"][vc_column_text]Au sommaire de la vingt deuxième édition : - Les interviews de
  • Christian Mesnier, président de France Active Seine-et-Marne Essonne,
  • Laurence Laplane-Rigal, directrice Impact Investing chez Amundi,
  • Fanny Gerome, directrice générale adjointe de France Active,
- L'interview croisée de
  • Claude Alphandéry, fondateur et président d'honneur de France Active,
  • et Jean Viard, sociologue.
- Le dossier central traite de l'économie en symbiose. - La preuve par 4 présente le Pacte Relance de France Active qui s'est adapté pour faire face aux difficultés dues à la crise sanitaires du COVID-19, - Enfin, Louis Lefevre, créateur de la Tête Dans les Nuages, a son portrait dans la Der.[/vc_column_text][vc_column_text][calameo code=0011244455ecd17f48bb8 mode=mini view=book clickto=view clicktarget=_blank width=900 height=350][/vc_column_text][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_row_inner el_class="btn-sharing"][vc_column_inner width="1/2"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2"][hover_box image="798" image_hover="1017"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner el_class="ressource_meta_box"][vc_column_inner][vc_single_image image="14872" img_size="medium" alignment="center"][ressource_detail_sidebar label_theme="Thèmatique" value_auteur="France Active"][vc_empty_space height="10px"][vc_btn title="Télécharger" shape="square" color="white" align="center" el_class="btn-download-files"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/2"][vc_btn title="S'abonner" shape="square" color="white" align="right" el_class="btn-download-files" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fsinformer%2Fpublications-france-active%2Fwalter%2Fsabonner-a-walter%2F|||"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2"][vc_btn title="Commander" shape="square" color="vista-blue" align="right"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="2/3"][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/2"][vc_btn title="Toutes publications France Active" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="left" link="url:http%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fse-documenter%2Fpublications-france-active%2F|||"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_row_inner][vc_column_inner][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text][gravityform id="5" title="false" description="false"][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][/vc_section]
24 juin 2020

France Active publie son rapport d’engagement 2019-2020

[vc_section css=".vc_custom_1508774798506{background-color: #ffffff !important;}" el_class="section-file-download"][vc_row][vc_column width="2/3"][/vc_column][vc_column width="1/3"][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="2/3"][job_date][vc_custom_heading source="post_title" font_container="tag:h2|text_align:left|color:%23000000" el_class="font-montserrat-medium"][vc_empty_space height="10px"][vc_column_text]Découvrez dans notre rapport d’engagement 2019, nos principales réalisations ainsi que trois portraits d’entrepreneurs engagés illustrant chacun à leur façon, leurs actions en faveur du bien commun.

En 2019, France Active a démontré toute la pertinence de son modèle solidaire : 7 700 entreprises créées, 45 000 emplois créés ou consolidés et 367 millions d’euros mobilisés grâce à la confiance de ses partenaires. Ce modèle illustre comment l’économie peut devenir réellement inclusive et ancrée sur les territoires.

[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_column_text][calameo code=001124445815dd5a28ec8 mode=mini view=book clickto=view clicktarget=_blank width=480 height=300]
[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_row_inner el_class="btn-sharing"][vc_column_inner width="1/2"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2"][hover_box image="798" image_hover="1017"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner el_class="ressource_meta_box"][vc_column_inner][vc_single_image image="14936" img_size="medium" alignment="center"][ressource_detail_sidebar label_theme="Thèmatique"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/2"][vc_btn title="Télécharger" shape="square" color="white" align="right" el_class="btn-download-files"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/2"][vc_btn title="Commander" shape="square" color="vista-blue" align="right"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width="2/3"][vc_row_inner content_placement="middle"][vc_column_inner width="1/6"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="2/3"][vc_btn title="Toutes publications France Active" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="left" link="url:http%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fse-documenter%2Fpublications-france-active%2F|||"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="1/6"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/3"][vc_row_inner][vc_column_inner][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text][gravityform id="5" title="false" description="false" ajax="true"][/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][/vc_section]

6 mai 2020

France Active renforce son Pacte Relance

[vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507207015804{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][job_date][vc_empty_space height="40px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][vc_custom_heading text="Avec le prêt Relève Solidaire de 30 millions d'euros et un accompagnement renforcé." use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][hover_box image="798" image_hover="1017"][vc_separator][vc_column_text]

Montreuil, le 6 mai 2020

Aujourd'hui on fait face, demain on repart ! C’est le mot d’ordre qui anime les équipes de France Active en cette période de crise. Après l’urgence des mesures financières apportées aux 60 000 entreprises en portefeuille pour faire face, il est désormais primordial de développer les conditions les plus favorables pour préparer la reprise. Fidèle à son projet associatif, France Active renforce son offre pour apporter des solutions en conseil, financement et mise en réseau pour les entrepreneurs les plus engagés dans l’impact social, territorial et écologique, comme sur la création d’emplois. C’est toute l’ambition du Pacte Relance de France Active qui se trouve aujourd’hui renforcé avec une offre pour surmonter la crise, puis amorcer et réussir la relance. Il se concrétise par la création du Prêt Relève Solidaire et par un accompagnement rapproché. Conçu pour mobiliser l’ensemble des partenaires financiers de l’entrepreneur, le Pacte Relance est renforcé avec l’appui de la Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts), de Régions de France, du Haut-Commissariat à l’Economie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale, et de partenaires privés privilégiés : BNP Paribas, Fondation de France, Mirova (Groupe BPCE), le groupe MAIF, le groupe Macif et sa Fondation. Tous contribuent au développement de ce Pacte, qui vient enrichir la capacité de France Active à accompagner de façon globale les entrepreneurs engagés. C’est une véritable coalition qui se créée aujourd’hui au service d’une économie plus inclusive et plus durable.[/vc_column_text][vc_separator][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][vc_row equal_height="yes" el_class="fa-profil-card"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6"][vc_row_inner el_class="auteur-block"][vc_column_inner width="1/3"][vc_single_image image="14250" img_size="full"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="4/6"][cq_vc_materialcard title="Pierre-René Lemas" icon_fontawesome=""]Président de France Active
France Active fait face avec les entrepreneurs engagés aux défis économiques que pose la crise du Covid-19. Nous mobilisons nos partenaires, au niveau national comme dans chaque territoire, de même que les actionnaires de nos sociétés de garantie et d’investissement. Les entrepreneurs engagés peuvent compter sur nous. L’urgence, c’est la solidarité. Elle nous concerne tous.
[/cq_vc_materialcard][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces" css=".vc_custom_1507207606477{background-color: #fcfcfc !important;}"][vc_column][vc_empty_space height="20px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][/vc_row][vc_row equal_height="yes" el_class="fa-profil-card"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6"][vc_row_inner el_class="auteur-block"][vc_column_inner width="1/3"][vc_single_image image="14251" img_size="full"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="4/6"][cq_vc_materialcard title="Olivier Sichel" icon_fontawesome=""]Directeur de la Banque des Territoires
La Banque des Territoires, partenaire historique de France Active, amplifie la ‘force de frappe’ du Pacte Relance. Pour soutenir les entrepreneurs engagés, elle finance à hauteur de 15 M€ la moitié de la dotation du prêt Relève Solidaire. Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre des mesures exceptionnelles mises en place par la Banque des Territoires pour aider le plus vite possible les territoires et leurs acteurs à faire face à la crise.
[/cq_vc_materialcard][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][vc_column_text]

1. Le Pacte Relance, c’est un accompagnement renforcé

Pour les entrepreneurs les plus engagés, près de 350 conseillers de France Active sont mobilisés pour leur apporter un conseil permettant à la fois de prendre du recul et d’envisager l’avenir sur la base d’une stratégie de relance à court et moyen terme. Chaque entrepreneur bénéficie d’un appui pour choisir les solutions les plus adaptées à sa situation économique et à sa capacité à poursuivre de façon partielle ou totale son activité. Cet accompagnement se caractérise aussi par la mobilisation d’une communauté engagée composée de nombreux partenaires, comme la fédération des entreprises d’insertion et la Confédération générale des Scop. En résumé, chaque entrepreneur se voit proposer un diagnostic adapté, un appui à la définition de sa feuille de route, des outils de gestion de crise, une évaluation des besoins de financement et un suivi rapproché régulier.[/vc_column_text][vc_column_text]

2. Le Pacte Relance, c’est un nouveau prêt : le prêt Relève Solidaire

Le prêt Relève Solidaire est un prêt sans intérêt qui peut s’élever jusqu’à 100 k€ sur une durée de 12 à 18 mois. Il permet à l’entrepreneur de reconstituer sa trésorerie, combler la perte non couverte par des aides exceptionnelles et de préparer la relance de l’activité. Doté aujourd’hui de 30 millions, le prêt pourra concerner dans les prochains mois au moins 500 entreprises à fort impact social et sur l’emploi. Ce prêt intervient pour conforter la situation financière des entrepreneurs, en assurant le maintien des concours financiers existants, notamment ceux de leurs partenaires financiers, et de les appuyer dans la recherche d’autres financements. Le prêt Relève Solidaire est conçu pour créer un effet levier maximal sur le financement des entrepreneurs les plus engagés. [/vc_column_text][vc_column_text]

3. D’autres mesures pour accompagner la reprise

Dès les premiers jours de la crise sanitaire, France Active a gelé les différents encours, pour les prêts à taux 0 (ex prêt Nacre), comme pour les autres financements solidaires (financements aux associations et prêts participatifs). Pour les garanties d’emprunt bancaire, chaque entrepreneur a bénéficié d’un maintien de l’engagement en garantie dans le cadre d’un rééchelonnement du prêt ou d’un report total ou partiel des échéances de remboursement. France Active participe par ailleurs au dispositif Secours ESS pour les petites structures de l’ESS de 1 à 3 salariés, action initiée par le Haut-Commissaire à l’Economie sociale solidaire et l’Innovation sociale. Ces structures sont particulièrement touchées par les difficultés économiques associées à la crise sanitaire. Cela se traduit par une subvention de 5 000 € leur permettant d’assurer leurs charges salariales des mois de mai et juin. Dans ce contexte enfin, France Active accélère la mise en place de l’Appli by France Active, plateforme numérique au service des entrepreneurs accompagnés. Elle donnera prochainement accès à l’entrepreneur à son dossier comme à de nombreuses ressources utiles à la réussite de son projet. Toutes ces actions sont amenées à évoluer en fonction des conditions de la reprise. France Active assure un suivi rapproché des entrepreneurs accompagnés, ce qui lui permettra d’agir prochainement avec d’autres acteurs de l’entrepreneuriat et de la finance pour élargir son offre aux entrepreneurs engagés. Les actionnaires de France Active Investissement, en particulier la Banque des Territoires, Mirova du Groupe BPCE et Malakoff Humanis, souhaitent s’associer pleinement à cette dynamique. [/vc_column_text][vc_column_text]

4. Les partenaires du programme Relance

Pour renforcer son pacte Relance, France Active a mobilisé autour du programme Relance Solidaire des partenaires publics et privés pour créer un collectif à même de soutenir les entrepreneurs les plus engagés dans l’impact social, territorial et écologique, comme sur la création d’emplois. Tous ces partenaires sont convaincus de la capacité de France Active à soutenir l’action d’entrepreneurs favorisant une économie plus inclusive et plus durable.[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="10225" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://www.banquedesterritoires.fr/"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]Banque des Territoires Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux. Pour des territoires plus attractifs, inclusifs, durables et connectés. www.banquedesterritoires.fr | @BanqueDesTerr[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="14774" img_size="full"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]Haut-Commissariat à L’Economie social et solidaire et à l’Innovation sociale Rattaché au Ministère de la Transition écologique et solidaire, le Haut-Commissariat à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale est chargé d’impulser et de mettre en œuvre la politique du Gouvernement en matière de développement de l’ESS, ainsi que de soutenir l’innovation sociale afin de favoriser l’incubation et l’essaimage de projets innovants et performants. Il partage avec France Active un objectif commun : soutenir le développement des entreprises de l'ESS et l'engagement de ses entrepreneurs afin de répondre aux enjeux sociétaux. Afin de faire face à la crise, le HCESSIS s'engage aux côtés de France Active afin que la relance soit porteuse de transformations durables et solidaires. [/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="14256" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://www.fondationdefrance.org/fr"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]Fondation de France Créée il y a 50 ans pour développer la philanthropie en France, la Fondation de France est aujourd’hui le premier réseau de philanthropie en France. Elle soutient chaque année près de 10 000 projets d’intérêt général avec les 888 fondations qu’elle abrite. Elle s’est mobilisée début mars et a lancé l’alliance « Tous unis contre le virus » en partenariat avec l’Institut Pasteur et l’AP-HP. Pour soutenir les associations fortement fragilisées par la crise sanitaire, la Fondation de France réadapte ses programmes d’action sur l’ensemble du territoire, et contribue au programme Relance Solidaire de France Active à hauteur de 5 millions d’euros, avec les Fondations JM Bruneau et Daniel & Nina Carasso qu’elle abrite. Un soutien qui se concrétisera sous la forme de prêts à taux zéro pour accompagner les associations et les aider à redémarrer leur activité essentielle au service de l’intérêt général. [/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="2405" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="http://regions-france.org/"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]Régions de France Avec Régions de France, les Régions en tant que cheffes de file du développement économique, se mobilisent en direction des entreprises les plus fragilisées, et notamment, les entreprises sociales et solidaires. [/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="1882" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://www.mirova.com/fr"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]Mirova Mirova est une société de gestion, affiliée de Natixis Investment Managers, dédiée à l’investissement durable. Grâce à sa gestion de conviction, l’objectif de Mirova est de combiner recherche de création de valeur sur le long terme et développement durable. Pionniers dans de nombreux domaines de la finance durable, les talents de Mirova ont pour ambition de continuer à innover afin de proposer à leurs clients des solutions à fort impact environnemental et social.
Société de gestion de portefeuille - Société Anonyme RCS Paris n°394 648 216 - Agrément AMF n° GP 02-014. Siège social : 59, Avenue Pierre Mendes France – 75013 - Paris - Mirova est un affilié de Natixis Investment Managers
[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="14411" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://www.fondation-macif.org/"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]MACIF et Fondation MACIF Co-fondateurs de France Active en 1988, le groupe Macif et sa Fondation ont souhaité soutenir le Programme Relance Solidaire de France Active à hauteur d’1 million d’euros, reconnaissant toute l’importance de l’entrepreneuriat ESS dans la transformation sociale de notre société. En sus de cet apport financier, des élus du groupe Macif et des chargé.e.s de mission Fondation Macif ancrés dans les territoires, suivront localement ces projets à impact social positif pour être à leurs côtés. [/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="14355" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://www.malakoffhumanis.com/"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]Malakoff Humanis Groupe de protection social, paritaire, mutualiste et à but non lucratif, Malakoff Humanis est né en janvier 2019 du rapprochement des groupes Malakoff Médéric et Humanis. Avec plus de 7 milliards d’euros de fonds propres, 426 000 entreprises clientes et 10 millions de d’assurés et d’ayants droit, Malakoff Humanis est le leader de l’assurance santé et prévoyance collective. En retraite complémentaire, le Groupe gère 37,8 milliards d’euros d’allocations versées, une mission d’intérêt général menée pour le compte de l’Agirc-Arrco, auprès de plus de 565 000 entreprises clientes, 9,3 millions de cotisants et 6,4 millions d’allocataires. Acteur engagé, Malakoff Humanis met sa performance au service de l’intérêt général et consacre chaque année près de 160 millions d’euros à l’accompagnement des personnes en situation de fragilité. Aujourd’hui, Malakoff Humanis se mobilise aux côtés de son partenaire historique France Active, pour soutenir les structures fragilisées par la crise.[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="14745" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://www.ag2rlamondiale.fr/"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]AG2R LA MONDIALE Spécialiste de la protection sociale et patrimoniale en France, AG2R LA MONDIALE assure les particuliers, les entreprises et les branches, pour protéger la santé, sécuriser le patrimoine et les revenus, prémunir contre les accidents de la vie et préparer la retraite. Société de personnes à gouvernance paritaire et mutualiste, AG2R LA MONDIALE cultive un modèle de protection sociale unique qui conjugue étroitement rentabilité et solidarité, performance et engagement social. Le Groupe consacre chaque année plusieurs millions d'euros pour aider les personnes fragilisées et soutenir des initiatives individuelles et collectives. Via son action sociale Agirc-Arrco, AG2R LA MONDIALE soutient le Pacte Relance et les porteurs de projet œuvrant sur le champ de l’habitat, de l’aide aux aidants, de l’autonomie et de l’isolement des personnes âgées ou fragiles. [/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="11288" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://www.maif.fr/"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]Groupe MAIF MAIF, dont la raison d’être repose sur l’attention sincère portée à l’autre, mène des mesures de solidarité fortes face à cette crise sanitaire sans précédent. Il était donc primordial pour MAIF de répondre présent à la sollicitation de son partenaire « historique » France Active. « Aujourd’hui, avec l’engagement de notre filiale assurance vie MAIF VIE, notre mutuelle soutient France Active en apportant une contribution financière exceptionnelle au programme ‘Pacte Relance’. Nous sommes fiers de pouvoir accompagner des entrepreneurs engagés dans l’impact social, territorial ou créant de l’emploi, au moment où le plus grand nombre d’entre eux sont fortement fragilisés par la crise. » Hélène N’Diaye – Directrice Générale Adjointe Assurance de Personnes MAIF et Directrice générale de MAIF VIE[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner width="1/4"][vc_single_image image="1866" img_size="full" onclick="custom_link" img_link_target="_blank" link="https://group.bnpparibas/"][/vc_column_inner][vc_column_inner width="3/4"][vc_column_text]BNP Paribas Act For Impact by BNP Paribas, le dispositif de BNP Paribas dédié à l’accompagnement des entrepreneurs à impact, est un partenaire privilégié de France Active. La crise sanitaire actuelle révèle et accentue les fractures sociales. Par sa participation au Programme Relance Solidaire de France Active, BNP Paribas souhaite aider les entrepreneurs sociaux, plus que jamais engagés dans les territoires, à relancer leur activité pour relever les défis sociaux et environnementaux nouveaux. Face à ces urgences, la coopération de tous les acteurs, publics et privés, est nécessaire pour contribuer à une croissance plus inclusive. https://group.bnpparibas/r [/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_btn title="Télécharger le communiqué de presse" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="center" i_icon_fontawesome="fa fa-download" add_icon="true" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F03%2FCP-FranceActive-PacteRelance-06Mai2020-vf-1.pdf||target:%20_blank|"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres communiqués de presse" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding" css=".vc_custom_1585549360628{margin-top: -20px !important;}"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces" css=".vc_custom_1507207606477{background-color: #fcfcfc !important;}"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_single_image image="485" alignment="center" el_class="no-margin-bottom"][vc_empty_space height="5px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]
2 avril 2020

Bienvenue en silver ESS

La population vieillit, c’est un fait. Mais sommes-nous préparés à cette nouvelle donne démographique ? Accompagnement, lien social, prévention, gestion de la perte d’autonomie, dignité des conditions de vie… Le secteur du grand âge doit évoluer – tant quantitativement que qualitativement. Les entrepreneurs engagés sont à la pointe de cette transformation.

L’espérance de vie progresse, tandis que les premières générations de baby-boomers dépassent les 75 ans. Cette donnée démographique en cache une autre, plus problématique. Car si l’espérance de vie en France est l’une des plus élevées d’Europe, ce n’est pas le cas de l’espérance de vie en bonne santé et le nombre de personnes âgées en perte d’autonomie ne cesse de croître. Ce qui représente un enjeu sociétal d’envergure, résumé ainsi par le rapport Libault, « Grand âge : le temps d’agir », remis au gouvernement en mars 2019 : « La France fait face à une double exigence : affronter la réalité démographique de la hausse du nombre de personnes âgées dépendantes, qui outre un effort financier nécessite de faire évoluer le regard sur le grand âge, mais également faire évoluer l’offre proposée, le modèle actuel semblant à bout de souffle. »

La nécessité d’une alternative

De quel modèle à bout de souffle parle-t-on ? Celui, principalement, des Ehpad qui a largement augmenté sa capacité d’accueil depuis dix ans. Mais sans pouvoir répondre à tous les enjeux de la perte d’autonomie – notamment pour les personnes les plus dépendantes –, ni aux attentes d’une prise en charge globale de la personne, requérant qualité d’accompagnement, lien social et adaptation réelle aux besoins des seniors et de leurs proches. Cette solution, souvent lourde économiquement pour les familles, est la plupart du temps choisie par défaut. Les Français déclarent très majoritairement vouloir rester chez eux le plus longtemps possible. Autre indicateur de perte de vitesse : les principaux métiers du grand âge n’attirent plus, alors même que le secteur devrait recruter près de 93 000 personnes supplémentaires d’ici 2024, comme le rappelle le récent rapport El Khomri sur le sujet.
Face à ce modèle dominant, quelles autres solutions ? Romain Ganneau, responsable des Initiatives sociales chez AG2R La Mondiale met en garde contre les innovations technologiques qui sembleraient séduisantes mais qui ne répondent pas aux réels besoins d’alternatives : « Aujourd’hui en France, pour répondre à la problématique du maintien à domicile, on a près de 300 projets et stratups sur le créneau de la détection des chutes. Pourtant, peu obtienne l’adhésion des seniors. Pourquoi ? Ils ne sont pas en phase avec les usages. Il faut avoir une vue beaucoup plus globale et ne pas imposer une solution toute faite. L’expérience le montre : il faut laisser le choix. Le vieillissement de la population n’est pas qu’une problématique économique, c’est un sujet de société. Ce qui signifie qu’il faut s’interroger réellement sur les envies des gens et co-construire les solutions avec eux. »

La voie sociale et solidaire

Dans cette nécessité de changement de modèle, les acteurs de l’ESS ont pleinement leur rôle à jouer. Marie-Gabrielle Lannegrace, chargée d’investissement solidaire chez France Active, le confirme : « Le bien vieillir est évidemment une opportunité pour les entrepreneurs engagés de se développer sur un nouveau marché, mais aussi de le faire avec les valeurs propres de l’économie sociale et solidaire. À savoir la recherche d’une accessibilité pour tous – et notamment d’un point de vue tarifaire –, un très bon ancrage territorial pour une réponse au plus près des bénéficiaires, une forme de gouvernance propice aux co-constructions avec toutes les parties prenantes – qu’il s’agisse des usagers eux-mêmes mais aussi des proches aidants et des professionnels. Tous ces éléments sont porteurs d’innovations sociales. »
Cette dynamique, le Groupe Associatif Siel Bleu, soutenu par France Active Alsace, la met en pratique depuis plus de 22 ans. Son ambition : faire de l’activité physique un outil d’accompagnement global des personnes en fragilité sociale, cognitive et physique. « Notre premier public était les seniors, car nous étions exaspérés d’entendre parler d’eux comme un coût, et non comme des personnes dont on doit prendre soin », explique Jean-Michel Ricard, l’un des deux fondateurs. « C’est pourquoi, dès le départ, nous avons proposé une accessibilité géographique mais aussi financière grâce à des tarifs différenciés. Car rester en bonne santé et autonome le plus longtemps possible ne doit jamais être un luxe. » Ces valeurs ont ainsi su allier pérennité économique – Siel Bleu accompagne aujourd’hui 14 0000 personnes par semaine dans toute la France et emploie 700 personnes – mais aussi innovations. Pour preuves, le Groupe Associatif a lancé une nouvelle gamme de matériel adapté 100 % made in France et co-construits avec ses bénéficiaires et ses salariés. Sa Fondation protège cette aventure basée sur la non-lucrativité et le bien commun et mène, quant à elle, des programmes de R&D pour aller toujours loin dans l’accessibilité – notamment pour accompagner des personnes âgées en prison ou à la rue et pour mieux prendre en compte la problématique des déserts médicaux.

Lever les freins à l’émergence et au changement d’échelle À la croisée des principaux enjeux du grand âge – prise en compte globale de la personne dans la gestion de la dépendance, qualité des soins, lutte contre l’isolement, accompagnement des proches aidants, etc. – se trouve une question cruciale : le lieu de vie des seniors. Pour apporter des réponses alternatives aux Ephad, de nombreux projets portés pas des entrepreneurs engagés proposent de nouvelles approches, notamment autour de la notion d’habitat partagé. Que ce soit entre des seniors et des étudiants, comme avec la plateforme de mise en relation Homiz, ou même entre seniors. C’est le cas avec la Maison des sages, soutenue par France Active Yvelines, qui a créé une colocation de huit personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, dans une maison au cœur de Sartrouville. Le principe est simple : chacun paie son loyer et dispose de sa chambre, tandis que les charges de personnel – notamment celles des professionnels de santé intervenant sur place – sont mutualisées. Les colocataires bénéficient alors d’une prise en charge beaucoup plus souple et adaptée qu’en institution. Les moments de vie sont partagés dans les grandes pièces communes et les familles sont pleinement impliquées dans le projet. Les potentiels de l’habitat inclusif sont encore énormes. La foncière Familles solidaires en témoigne. Créée il y a sept ans, elle compte déjà sept lieux de vie en Alsace et en Bretagne et deux sont en développement – ce qui représente 500 personnes accompagnées (la personne dépendante mais aussi ses aidants) et près de 150 emplois créés. « Familles solidaires a été imaginée par des personnes qui ne trouvaient pas de structure adaptée pour leur proche en situation de dépendance. Il manquait un maillon essentiel entre l’institution bien cadrée et le domicile individuel. Ce vivre ensemble, oscillant entre un “chez soi” et un “avec les autres” est une alternative qualitative. Elle offre une vraie liberté de choix », relate Bernadette Paul-Cornu, codirigeante. Convaincue par ce modèle, la structure a organisé fin 2019 un tour de table avec France Active Investissements, Ecofi, Mirova et des citoyens épargnants solidaires pour une levée de fonds de 1,55 million d’euros dont l’objectif est de prolonger le développement des projets immobiliers et accompagner le changement d’échelle. « Car tel est bien le défi : sortir de l’intervention sporadique et essaimer le modèle », poursuit Bernadette Paul-Cornu. « C’est d’ailleurs dans ce sens que nous avons lancé en 2018 un appel à projets national – #LACHPA – pour identifier des projets innovants proposés par des aidants et les faire monter en compétences dans tous les domaines – juridique, économique, vie sociale, immobilier… D’aidants, finalement, ils ont à se transformer en de véritables entrepreneurs sociaux. »

Lever les freins à l’émergence et au changement d’échelle

Comment dès lors accompagner plus massivement l’émergence et la diffusion de ces solutions sociales et solidaires? « Il faut, tout d’abord, se méfier de la “fausse bonne” idée qui n’a pas encore été développée pour de bonnes raisons », précise Marie-Gabrielle Lannegrace. « Avant de se lancer, il est essentiel de bien identifier l’existant, les acteurs de l’écosystème, les synergies possibles ainsi que les besoins non couverts. » D’où l’importance d’un accompagnement ad-hoc dans les phases de structuration du projet. Lionel Lamothe, à l’initiative de la solution d’accompagnement à la prise en charge cognitive, ExoStim le confirme : « Dès le départ, nous avons conçu cette solution sur deux bases complémentaires : l’apport du CNRS pour la solidité scientifique, mais aussi l’accès direct aux utilisateurs grâce à des mises en situation. Parallèlement, nous avons été incubés, nous avons été en pépinière, nous avons été accélérés. Nous avons donc régulièrement été challengés par des acteurs très divers. Ça nous a donné une vraie assise pour commencer et nous développer. »
Autre enjeu de taille : le morcellement de l’action. Isabelle Blaevoet, directrice des innovations sociales chez Malakoff Humanis le confirme : « D’un côté, les acteurs de l’ESS ont cette grande force d’être très ancrés dans les territoires. Mais cela concourt aussi à l’éclatement de leur offre, qui perd en lisibilité. Cela est notamment dommageable pour les aidants qui se retrouvent bien souvent dans un parcours du combattant quand il s’agit de choisir l’option la plus adaptée pour leur proche. Trouver la bonne articulation entre le local et le national, entre entrepreneurs sociaux et grands acteurs du secteur, est l’une des clés pour concilier innovation sociale et impact pérenne. »
Dans ce contexte, l’heure est à l’émergence de nouveaux modèles de sourcing et de soutien au développement. À l’instar du pôle Vivalab qui vise le repérage de projets locaux, duplicables à l’échelle nationale, et auxquels est apporté un accompagnement sur mesure (voir encadré ci-contre). « Notre volonté était de créer l’écosystème favorable et global dont a besoin un porteur de projet pour fiabiliser son innovation », explique Benjamin Leroux, de la CNAV. « Notre approche partenariale est fondamentale pour allier les approches entre le très grand et le très petit tout en jouant la complémentarité des compétences ». C’est-à-dire mixer de manière agile les ingrédients propices à une innovation qui a vocation à s’installer dans la durée. La session 2019 a permis d’accompagner des projets comme ExoStim, mais aussi Picto Access qui propose des solutions pour renforcer l’accessibilité des informations à destination des personnes âgées ou en situation de handicap. « Une telle expérience nous a apporté de la crédibilité pour aller chercher des partenariats plus globaux – comme l’ARS », rappelle le fondateur, Justin Marquant. « Être accompagnés par des acteurs forts du secteur, qui en connaissent tous les rouages, a été un vrai plus pour gagner en maturité. Car ne l’oublions pas, comme beaucoup d’entrepreneurs sociaux, nous sommes une petite structure qui cherche à répondre à de grands enjeux… »

  • 1 Français sur trois

    aura plus de 60 ans d’ici 2050 14,6 % des Français auront 75 ans et plus en 2040 – soit une hausse de 5,5 points en 25 ans (INSEE)

  • 4 personnes sur 10

    qui décèdent en France ont connu la perte d’autonomie Dont 2 de façon sévère. Et 3 ont vécu dans un établissement.
    (Rapport Libault, « Grand âge et autonomie », 2019)

  • + 22 %

    de personnes âgées dépendantes entre 2017 et 2030. + 41 % entre 2030 et 2050

  • 3,9 millions de personnes

    apportent une aide régulière à un de leur proche âgé de 60 ans ou plus vivant à domicile.
    (Drees)

Vivalab, activateur d’innovations

Vivalab est un pôle d’innovation créé en 2019 par la Cnav, en partenariat avec l’Agirc-Arrco, la CCMSA, France Active et la Banque des Territoires. Son objectif est de soutenir l’émergence et le développement d’innovations technologiques, techniques et organisationnelles pour proposer de nouvelles réponses, en complémentarité de l’aide humaine, en faveur de la prévention de la perte d’autonomie et du bien vieillir. Concrètement, les initiatives sont repérées sur les territoires via les Coordinations locales de Silver Autonomie, puis suivies par les différents acteurs de Vivalab qui proposent un accompagnement sur mesure mêlant diagnostic de l’offre et appui à la structuration, au business model, à la constitution de partenariats, à l’accélération… Les porteurs de projet les plus prometteurs peuvent ensuite être soutenus à plus grande échelle grâce à des investissements des membres et partenaires du pôle. La thématique de l’année 2020 sera le soutien à l’autonomie.
Pour en savoir plus : www.vivalab.fr

3 questions à Frédérique Garlaud, directrice nationale de l’Action sociale de la CNAV

En quoi les acteurs de l’ESS peuvent apporter une réponse pertinente aux grands enjeux du vieillissement ?
Si on veut réussir la transition démographique, il faut que toute la société s’empare de ce défi. Pas seulement les institutions ou les acteurs historiques, qui sont certes compétents, mais ne peuvent à eux seuls être au plus près des territoires et des personnes. Je pense que les entrepreneurs de l’ESS sont amenés à prendre une place prépondérante – aux côtés des acteurs traditionnels – pour générer ces changements culturels.

Quel est, selon vous, leur principal défi ?
Face à l’éparpillement de leurs initiatives, ce serait de pouvoir créer des synergies entre acteurs. Une idée excellente peut s’avérer caduque si elle ne prend pas suffisamment en compte tout son écosystème. Il y a aujourd’hui beaucoup de projets qui voient le jour, beaucoup d’émulation, mais nous avons une difficulté à identifier, détecter, accompagner, soutenir… Il y a vraiment un enjeu de création de filière et de réseau.

De quel accompagnement nécessitent-ils en priorité ?
Ils ont d’abord besoin d’agilité dans les réponses qui leur sont apportées, pour pouvoir identifier les structures les plus à mêmes de les accompagner et les relais qui peuvent se constituer. Avec l’expérience, nous nous sommes aperçus que l’accompagnement financier n’était utile que dans un second temps. Ils ont d’abord besoin de soutien dans l’ingénierie sociale, pour structurer leur modèle et le pérenniser. C’est cette philosophie que nous portons avec le Vivalab.

+ d'actus sur Walter #22
23 mars 2020

COVID-19 – Agir ensemble – France Active se mobilise

[vc_section full_width="stretch_row"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="5/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="40px"][job_date][vc_empty_space height="40px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][hover_box image="798" image_hover="1017"][vc_separator][vc_column_text]

Montreuil, le 20 mars 2020

France Active, l’association de la finance solidaire, soutient 40 000 entrepreneurs engagés. Dans le contexte de crise sanitaire du Covid19, France Active se mobilise pour répondre à leurs difficultés économiques. D’une part, France Active a décidé d’aménager les conditions de remboursement des prêts aux entrepreneurs, financés par ses 40 associations territoriales. Nous agissons ici avec l’ensemble de nos partenaires : Etat, Bpifrance, Banque des Territoires, Régions de France et l’ensemble des réseaux bancaires. D’autre part, France Active est résolue à anticiper la reprise d’activité des Entreprises de l’Economie sociale et solidaire, en leur proposant un accompagnement sur mesure et des financements, leur permettant de résister à la perte d’activité qu’elles pourraient rencontrer. Une action en droite ligne avec les valeurs de l’association, engagée en faveur d’une finance solidaire, mue par une autre logique que celle de la recherche de profit immédiat. [/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]

1. France Active propose aux entrepreneurs engagés des aménagements sur les financements en cours pour faire face

France Active propose à chaque entrepreneur qu’elle soutient une solution adaptée. Pour les encours de financement : > Prêt à taux 0 (ex prêt Nacre) : gel systématique de tous les prélèvements des échéances sur une période de 6 mois. Ces derniers reprendront en septembre 2020. 60 000 entrepreneurs concernés > Financements aux associations et prêts participatifs : report en fin de prêts des échéances de remboursement des mois de mars, avril, mai (à la demande de l'entreprise) 10 000 entrepreneurs de l’Economie sociale et solidaire concernés Pour les garanties d’emprunt bancaire > Maintien de l’engagement en garantie dans le cadre d’un rééchelonnement du prêt ou d’un report total ou partiel des échéances de remboursement. Le réaménagement du prêt garanti doit être compris entre 1 mois et 6 mois maximum. > Renforcement, en cas de rééchelonnement d'un prêt, de la capacité d'accompagnement en proposant d'allonger de 6 mois la durée maximum de la garantie pendant cette période crise. Ainsi, en cas de besoin, la durée maximum de la garantie passe de 84 mois à 90 mois. 30 000 entrepreneurs concernés en contrat avec France Active Garantie. [/vc_column_text][vc_column_text]

2. France Active propose un accompagnement dédié aux Entreprises solidaires pour préparer la suite

France Active prépare une offre dédiée aux entrepreneurs de l’Economie Sociale et Solidaire. Elle bénéficie du soutien de l’ensemble de ses partenaires, l’Etat, la Banque des Territoires et les Régions, ainsi que des actionnaires de ses sociétés : France Active Investissement et France Active Garantie. Cette nouvelle offre repose sur deux leviers : > Un accompagnement en conseil et connexion pour permettre à chaque entreprise et association de l’ESS de mieux passer ce cap et de redémarrer dans de bonnes conditions. > Un nouveau type de financement sous forme de prêts gratuits. Le montant moyen du prêt sera compris entre 50 et 70 000 € sur 12 mois. Pour Pierre-René Lemas, Président de France Active : « France Active fait face avec les entrepreneurs engagés aux défis économiques que pose la crise du Covid19. Nous mobilisons nos partenaires et les actionnaires de nos sociétés de garantie et d’investissement. Les entrepreneurs engagés peuvent compter sur nous. L’urgence, c’est la solidarité. Elle nous concerne tous. »[/vc_column_text][vc_column_text]

3. Les équipes se mobilisent

France Active avec ses 40 associations territoriales s’est organisée pour répondre aux besoins des entrepreneurs dans chaque territoire. Ils peuvent solliciter leur interlocuteur habituel qui répondra à leurs questions[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_btn title="Télécharger le communiqué de presse" shape="square" color="vista-blue" size="lg" align="center" i_icon_fontawesome="fa fa-download" add_icon="true" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F03%2FCP-FranceActive-MesuresFaceAuCovid19-20mars2020V2.pdf||target:%20_blank|"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres communiqués de presse" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding" css=".vc_custom_1585549360628{margin-top: -20px !important;}"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces" css=".vc_custom_1507207606477{background-color: #fcfcfc !important;}"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_single_image image="485" alignment="center" el_class="no-margin-bottom"][vc_empty_space height="5px" el_class="no-margin-bottom"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]
20 mars 2020

France Active, à vos côtés face à la crise

France Active à vos côtés face à la crise

Aujourd'hui on fait face, demain on repart !

France Active se mobilise pour vous aider à surmonter la crise liée à l'épidémie du COVID 19 : des solutions concrètes pour anticiper la reprise de votre activité.

Nos 40 associations territoriales et nos 350 conseillers sont engagés à vos côtés. Ils vous proposent un accompagnement et des solutions de financement adaptés à cette situation exceptionnelle.

Des solutions de financements ajustées pour faire face

Un accompagnement adapté pour vous aider à amorcer le redémarrage

Boite à outil France Active

Des solutions de financements ajustées pour faire face

Vous êtes bénéficiaire d'un prêt France Active :

>Prêts à taux zéro (ex prêt nacre)

Pause générale du prélèvement des échéances Durée : 6 mois. Reprise : septembre 2020

>Contrats d'apports associatifs >Fonds d'amorçage associatif >Prêts participatifs

Report en fin de prêts des échéances de remboursement Dans la limite de 6 mois Sur demande de l'entreprise et après analyse de la situation par France Active Si la situation de votre entreprise l'exige, nos conseillers sont disponibles pour étudier une restructuration du prêt en lien avec vos autres partenaires financiers pour démultiplier les bénéfices de cette mesure

Vous êtes bénéficiaire d'un prêt bancaire garanti par France Active, nous proposons à votre banque :

  • de maintenir son engagement en garantie dans le cadre d’un rééchelonnement de votre prêt ou d’un report total ou partiel des échéances de remboursement. Cette disposition s’étend de plein droit jusqu’à 6 mois de rééchelonnement ou report ;
  • de renforcer, en cas de rééchelonnement d'un prêt, notre capacité d'accompagnement en proposant d'allonger de 6 mois la durée maximum de votre garantie pendant cette période crise. Ainsi, en cas de besoin, la durée maximum de la garantie passe de 84 mois à 90 mois. Ces dispositions ne génèrent aucuns frais supplémentaires.

Vous avez obtenu un accord en garantie mais votre prêt bancaire n'a pas encore été décaissé

France Active prolongera son accord d'une durée supplémentaire de 3 mois. Ce délai supplémentaire vous permettra d'envisager le lancement de votre projet dans les meilleures conditions et donc de le reporter si vous l'estimez nécessaire.

Un accompagnement adapté pour vous aider à préparer la suite

Vous êtes un entrepreneur engagé avec un fort impact social ou d’emploi ?

Entrepreneur de l’Économie sociale et solidaire, France Active vous propose un appui renforcé pour vous aider à évaluer la situation et définir votre feuille de route afin de préparer la relance.
  • Conseil : Nous construisons avec vous un plan de financement adapté à vos besoins : Nous évaluons votre situation et définissons une feuille de route à moyen et court terme. Nous mettons à votre disposition des outils de gestion de crise.
  • Financement : Nous vous guidons dans vos questions de financement : Pour faire face à vos besoins de financement court terme. Il s’agit d’un nouveau financement d’un montant moyen jusqu’à 100 k€ sur 12 mois. Il vous permettra de conforter votre situation financière actuelle, en vous assurant le maintien des concours financiers existants, notamment ceux de votre banque et de vous appuyer dans la recherche d’autres financements.
  • Connexion : Nous animons une communauté bienveillante de partenaires autour de votre projet : Elle vous permettra de trouver les solutions de financement les plus adaptées, les conseils les plus pertinents et les appuis les plus utiles pour sortir de la crise et vous relancer. Nous évaluons avec vous l’impact de la crise sanitaire sur votre modèle et pouvons même constituer un tour de table financier.
BOITE À OUTILS FRANCE ACTIVE Retrouvez les principales mesures d’urgence et conseils déployés par nos partenaires et d'autres acteurs pour assurer la pérennité de votre activité

Des questions sur nos solutions ?

Contactez-nous

Je trouve mon interlocuteur
19 mars 2020

Entrepreneurs, toutes les solutions pour faire face ensemble

Financements et aides financières

⇒|Les financements des banques, de la Banque des Territoires, de Bpifrance et des autres réseaux de financement|

⇒|Les financements de l’Etat et assimilé|

⇒|Les autres aides|

⇒|Les dispositifs régionaux|

Mis à jour : 27 juillet 2020
Télécharger la boite à outils
Financements et aides financières
accompagnement

⇒|L’accompagnement généraliste : les conseils et appuis des différents ministères, du médiateur des entreprises et du crédit, des chambres consulaires, des experts-comptables, des associations d’aide au rebond…|

⇒|L’accompagnement dédié à l’ESS : infos pratiques générales et spécifiques pour les entreprises et associations de l’IAE, de la culture, du tourisme, du social, du médico-social…|

⇒|Les boîtes à outils : ressources et bonnes pratiques dédiées aux entrepreneurs (y compris ESS) et les outils et ressources numériques pour faire face|

Mis à jour : 27 juillet 2020
Télécharger la boite à outils
Accompagnement
mesures sociales et fiscales

⇒|Les reports de charges : échéances fiscales et sociales et les allégements de charges (loyers, électricité,…) |

⇒|Le dispositif d’activité partielle (chômage partiel) et la formation |

⇒|L’assurance maladie et le dispositif d’arrêt pour garde d’enfants |

⇒|L’adaptation de l’encadrement de la commande publique |

⇒|Retour sur la loi Urgence Covid : droit du travail, arrêtés des comptes, règles de réunion des organes dirigeants…|

Mis à jour : 27 juillet 2020
Télécharger la boite à outils
Mesures sociales et fiscales
SOLIDARITÉ et entraide

⇒|Comment s’engager pour aider les personnes en difficulté face à la crise |

⇒|Les mesures d’urgence pour les plus vulnérables |

⇒|Quelques exemples d’initiatives inspirantes d’acteurs de l’ESS |

Mis à jour : 27 juillet 2020
Télécharger la boite à outils
Solidarité et Entraide
Retrouvez les mesures de soutien de France Active

Entrepreneurs de l'ESS,

Tout pour faire face à vos difficultés actuelles !

Consulter le guide
16 mars 2020

Le Thé à Coudre, une aventure collective

[vc_section css=".vc_custom_1510331399657{background-color: #01caaa !important;}" el_class="section-stories-top"][vc_row el_class="btn-sharing"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6"][vc_empty_space height="15px"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5ab9bfbe5" el_class="font-montserrat-medium txt-black name"][hover_box image="3102" image_hover="1017"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5afcbfbe6" el_class="font-zilla-bold-italic txt-white fonction"][vc_column_text el_class="txt-black secteur-activite"]Salon de thé & atelier de couture[/vc_column_text][vc_acf field_group="1244" field_from_1244="field_59e764fb55f9c" el_class="txt-white temoignage"][vc_empty_space height="15px"][/vc_column][vc_column width="1/6" el_class="profil-box"][vc_single_image image="13749" img_size="full" alignment="center" el_class="profil"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1510396755057{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="10px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][vc_separator][vc_column_text]Grenoble 38000
Salon de thé & atelier de couture[/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]Prendre un thé tout en confectionnant un patron à coudre ? C’est le concept du Thé à Coudre, véritable lieu de vie situé à Grenoble mêlant couture et restauration. Du projet initial d’ouvrir un atelier de couture accessible à tous, les fondatrices ont fait évoluer le projet en un espace de convivialité et d’échanges proposant une carte de restauration des plus locales. Portrait d’un projet engagé et porteur de lien social.[/vc_column_text][vc_column_text]Le Thé à Coudre, un projet porté par un collectif de femmes
Ce projet est né à l’initiative d’Audrey LEMOUNIER: « J'aime fabriquer des choses avec mes mains, réparer et créer plutôt que d'acheter, pour une vie plus autonome et une consommation plus éthique », raconte-t-elle. « En mutualisant les outils et les machines, on les rends accessible à tous. C'est de la consommation collective intelligente! »
Audrey s’entoure de quatre associées, Suzanne, Mylène, Clémence et Lucile, et choisissent ensemble le statut de SCOP, afin de développer le projet collectivement autour de leurs passions communes : la couture, la cuisine saine, le recyclage, la volonté de consommer autrement et l’envie d’entreprendre. Elles tombent sous le charme d’un local situé en plein cœur de Grenoble dans une rue en Quartier Politique de la Ville. Anciennement Le Karkadé, restaurant égyptien, ce local accueillait depuis 16 ans de nombreux clients et habitués. Avant cela, le local hébergeait d’un côté une couturière et de l’autre, un boulanger pâtissier.
Prémonitoire pour les créatrices !
[/vc_column_text][vc_column_text]Tout part d’une idée : rendre accessible à tous la couture et la création
Le Thé à Coudre propose toute une palette d’outils et de machines pour favoriser les apprentissages et devenir expert du travail d’aiguilles. L’accès aux machines de l’atelier se fait en autonomie via une location horaire ou en accompagnement avec des cours individuel pour ceux qui le souhaitent. Le concept repose également sur un café à thèmes, accueillant une programmation variée pour le plaisir des enfants mais aussi des plus grands : dîners concerts, apéro tricot, cours de couture sur-mesure et pour différents niveaux… Les fondatrices du lieu présentent chaque jour une cuisine entièrement maison le midi, ainsi qu’une offre généreuse de pâtisseries l’après-midi. Y sont mis en avant les productions locales (comme la limonade citron-basilic produite à Autrans), une carte bio et végétarienne…
[/vc_column_text][vc_column_text]Des créatrices qui ont su s’entourer pour créer
Cliente du Café-vélo à Grenoble, atelier de réparation de vélos et restaurant, les gérants recommandent à Audrey le statut Scop ! « Grâce à eux, j'ai contacté l'Union Régionale des SCOP qui nous ont accompagné dans la concrétisation du projet ! Ce statut était en adéquation avec notre vision de l'entreprise, une vision plus humaine et alternative », complète-t-elle. En complément de l’accompagnement de l’URSCOP sur le modèle économique et financier du projet, les 5 associés ont bénéficié de conseils auprès de deux structures locales, comme Cap Berriat ou Pépit’Osez, De fil en aiguille, les créatrices rencontrent Grenoble Alpes Initiative Active – GAIA. « Gaia nous a apporté un soutien qui nous a permis de concrétiser le projet » précise Audrey. France Active Isère les aide par la suite à finaliser leur business plan en vue du premier prêt à la banque, apportant sa garantie à 80 % pour le prêt de la Banque Populaire, en plus d’un prêt solidaire de France Active de 10 000€ et d’une subvention Cap Jeunes de 2 000 €. Finalistes du Concours Initiative au Féminin 2019 dans la catégorie « prix Quartiers » organisé en Auvergne-Rhône-Alpes, le Thé à Coudre n’a pas fini de nous surprendre.
[/vc_column_text][vc_btn title="Site internet" color="vista-blue" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fletheacoudre-grenoble.fr||target:%20_blank|"][vc_custom_heading text="Se relancer après la crise sanitaire" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][vc_video link="https://vimeo.com/434690877" el_width="90" align="center"][/vc_column][vc_column width="1/6"][vc_row_inner css=".vc_custom_1510331033335{background-color: #01caaa !important;}" el_class="stories-side-top"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A bénéficié"]d'une garantie de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b40bfbe7"][fancy_heading h1="0"]d'un prêt solidaire de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b88bfbe8"][fancy_heading h1="0"]d'une prime de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5bb7bfbe9"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c2abfbea"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner el_class="stories-side-bottom"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A été accompagné par"][/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c4abfbeb"][fancy_heading h1="0" title="Et soutenu par"][/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c80bfbec"][fancy_heading h1="0" title="En 2018"][/fancy_heading][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507214196970{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="C'est ici" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][map zoom="7" height="400" border="0" lat="45.1920608" lng="5.7332047" icon="3231"][/map][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507158369201{border-top-width: 1px !important;border-top-color: #1c1c1c !important;}"][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres Stories" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_empty_space height="30px"][vc_btn title="Découvrez toutes les stories" color="vista-blue" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fsinformer%2Fstories%2F|||"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]