fbpx

Marion BERTHAUT

Co-fondatrice et directrice de Mobidys

Bibliothèque numérique destinée aux personnes dyslexiques

Pour moi, le travail de France Active fait sens, notamment avec l’épargne salariale : choisir de placer son argent sur des projets engagés permet de créer du lien dans la société.

Des livres pour tous !

Nantes 44300
La technologie au service de la lecture accessible aux Dys.
Quand une aventure entrepreneuriale s’investit d’une mission d’intérêt général : permettre à tous d’avoir accès à la lecture. Cette bibliothèque numérique en évolution constante donne accès à des ouvrages variés à plus 130 000 élèves, du CP à la terminale.

Marion BERTHAUT, racontez-nous votre projet.

Mobidys est née de trois amis : un spécialiste du numérique, un éditeur et une orthophoniste. Nous avions tous la même volonté : apporter des solutions aux personnes atteintes de troubles DYS (troubles cognitifs d’acquisition de la connaissance, de la lecture, de l’écriture…) pour faciliter leur inclusion dans la société. La raison d’être de Mobidys est de donner à chacun la possibilité de lire et apprendre grâce à des livres numériques.

Lors du confinement, nous avons ouvert gratuitement notre bibliothèque numérique. Nous avons eu énormément de demandes, que ce soit de la part d’enseignants ou d’élèves en difficulté ou non. Ils ont tous pu avoir accès à nos livres numériques enrichis grâce à des narrateurs audio, des définitions, des descriptions d’images… Aujourd’hui, l’utilité sociale est au coeur de notre modèle et cela s’est concrétisé par l’obtention d’un agrément ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale).

Quels étaient vos besoins lorsque vous avez rencontré France Active Pays de la Loire ?

Au début du projet, nous n’avions pas conscience que nous faisions partie de l’ESS. Après avoir longuement travaillé notre modèle économique, nous nous sommes rendu compte que nous étions arrivés à un modèle tripartite : la sphère académique, les éditeurs et nous, Mobidys. Nous nous inscrivons pleinement dans la chaîne du livre, en rémunérant les auteurs des oeuvres tout en développant nos solutions numériques spécifiques.

Ainsi, des besoins en recherche et développement ont émergé, et par conséquent des besoins de financements, ce qui nous a naturellement rapprochés de France Active. Aux côtés d’autres investisseurs, France Active a pris part à notre levée de fonds de 2021 et continue aujourd’hui à nous accompagner sur nos axes stratégiques. Pour moi, le travail de France Active fait sens, notamment avec l’épargne salariale : choisir de placer son argent sur des projets engagés permet de créer du lien dans la société.

A bénéficié

de plusieurs garantie de

40 000€

de plusieurs investissements de

485 000€

A été accompagné par

France Active Pays de la Loire
France Active (Association Nationale)

Dès 2018

Le regard de France Active

Céline ALLAIN Chargée de mission chez France Active Pays de la Loire
En quoi la démarche de Mobidys répond-elle à la vision de l’engagement que porte France Active ?

Le principal engagement de Mobidys c’est l’inclusion, permettre à chacun avec un handicap ou non d’avoir accès à la culture et plus particulièrement aux livres. Que ce soit de la lecture plaisir, ou de l’accès à des manuels scolaires adaptés, Mobidys s’adresse à tous les besoins, tout en respectant la chaîne du livre. Au-delà du contenu, Mobidys permet de donner une chance à chaque enfant d’une même classe de progresser. En effet, les livres numériques sont de véritables aides à la compréhension et permettent de dépasser les différences. Le confinement a mis en évidence les limites des cours à distance et la nécessité de la digitalisation des supports en tenant compte des problématiques de chacun afin d’adapter les ressources scolaires.

Comment comptez-vous accompagner Mobidys dans la durée ?

La relation initiée avec Mobidys date de 2018. Nous avons accompagné l’entreprise dans les différentes étapes de son développement : amorçage avec la mise en place d’un prêt Pays de la Loire Engagé, à l’occasion d’un changement d’échelle, plus récemment en permettant à France Active de prendre part au capital de l’entreprise.

L’accompagnement mis en oeuvre est venu répondre aux besoins financiers, mais aussi aux besoins de conseil, notamment en mobilisant le Dispositif Local d’Accompagnement. Ainsi, nous avons pu apporter du conseil pour appuyer la mise en place d’une stratégie en termes de mangement adapté au changement d’échelle de Mobidys. Notre objectif est d’inscrire notre relation dans la durée.

Fabien LÉONHARDT

Gérant senior chez Mirova (Groupe BPCE)

Pourquoi Mirova a-t-elle soutenu le développement de Mobidys ?

Nous associer à France Active est pour nous essentiel, et ce, depuis plus d’une vingtaine d’années. France Active identifie les besoins et assure le suivi des entrepreneurs engagés. Et c’est exactement ce que France Active Pays de la Loire a fait avec l’accompagnement de Mobidys. Tant pour l’appui à leurs orientations stratégiques que dans le soutien à l’élaboration de la gouvernance de l’entreprise. Mirova apporte une partie des capitaux, et France Active assure le conseil et le suivi permettant la réussite du projet. Chez Mobidys ce qui est original, c’est le côté “tech for good” du projet, qui allie impact social et innovations technologiques.

En quoi le projet de Mobidys illustre-t-il votre politique d’investissement ?

Mirova a fait le choix de co-investir avec France Active dans Mobidys car nous partageons une même vision : la finance doit servir l’intérêt général. Mobidys est pleinement engagée pour soutenir les plus fragiles, en apportant des solutions concrètes. Soutenir un projet qui mise sur l’éducation est pour nous financeur, intéressant, car c’est une thématique peu représentée aujourd’hui. L’inclusion est au coeur des réponses proposées par Mobidys, ce qui reflète particulièrement la politique d’investissement de Mirova. Apprendre à lire à un enfant, lui permettra plus tard de mieux s’insérer dans le monde du travail alliant ainsi inclusion et insertion. Entreprise agréée ESUS, l’impact de Mobidys est clairement positif sur la société, c’est une des conditions pour que Mirova participe aux financements.

C'est ici ?

Autres stories

Partager sur...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page