Nicole VENTURELLI et Alexandre VANDEKERKHOVE

Présidente et directeur de l’Espace Magnan

Salle de spectacles

Alors que l’association était un carrefour, l’accompagnement au changement proposé par France a été un véritable tremplin.

Faire battre le cœur culturel et social d’un quartier

Nice (06)
Salle de spectacles

Recréer du vivre ensemble

Tout pourrait les opposer, elle la Marseillaise et lui le Nordiste qui a grandi à Tours. Et pourtant, un point commun les relie : leur farouche envie d’animer la vie culturelle et sociale du quartier Magnan, à l’Ouest Nice, si populaire et vivant. Nicole Venturelli le découvre il y a cinquante ans quand elle rencontre son mari qui en est originaire. Depuis, elle n’a eu de cesse de proposer des moments de partages et d’échanges pour retisser les liens entre les habitants. Elle crée alors sa propre association, préside le comité de quartier, puis devient il y a cinq ans la présidente de l’Espace Magnan.
Alexandre Vandekerkhove, quant à lui, fait ses premières armes d’animateur dans ce centre culturel et de loisirs qui l’embauche il y a dix ans en emploi aidé. Sa mission est à l’époque de coordonner l’espace jeunesse. Petit à petit, il s’imprègne de l’ADN de la structure associative et des spécificités de ce territoire qu’il découvre. Après une formation complémentaire en 2016 pour maîtriser les aspects managériaux et budgétaires, il se lance et devient directeur de l’Espace Magnan en 2018.
« Cette volonté de créer du vivre ensemble, de ne pas rester confinés chacun de son côté, c’est vraiment ce qui nous rassemble avec Alexandre », confirme Nicole Venturelli.

Un tournant difficile à prendre au milieu des années 2010

Ancienne MJC (maison des jeunes et de la culture), l’Espace Magnan écrit son histoire depuis plus d’un demi-siècle, avec toujours la même vocation d’éducation populaire. Aujourd’hui, avec son équipe d’une vingtaine de personnes, elle est en mesure de proposer à ses 2 000 adhérents une soixante d’activités (cours de fitness, de musique, d’anglais…), mais aussi des spectacles (théâtre, danse, concerts), du cinéma, des expositions photos, de la médiation socio-culturelle…

Mais cette histoire n’est pas toujours un long fleuve tranquille. En effet, depuis le milieu des années 2010, elle doit affronter de gros bouleversements : changements des rythmes scolaires qui vident les activités du mercredi matin, zone qui perd son statut de Quartier Prioritaire de la Ville en raison d’un redécoupage territorial (ce qui lui fait perdre 60 000 euros de subventions), désengagement de la CAF et des collectivités locales (moins 100 000 euros de soutien de la ville de Nice entre 2017 et 2018), etc. « Cette vague a submergé toutes les structures du quartier. Sur la quinzaine d’associations locales existantes, très peu ont survécu. L’Espace Magnan a tenu bon grâce à la pluralité de ses activités », se souvient Nicole.

Un accompagnement au changement pour construire l’avenir
Quand Alexandre prend la direction de la structure en 2018, le déficit atteint alors 60 000 euros. « Nous avons dû prendre des décisions difficiles, dont trois licenciements économiques. Il a aussi fallu poser de nouvelles bases pour l’avenir », explique-t-il.
C’est dans ce contexte, qu’il rencontre Mounir Amraoui de France Active PACA. « L’Espace Magnan était à un carrefour : changement de gouvernance, problèmes financiers. C’est dans ce contexte que France Active nous a proposé un accompagnement au changement. Un véritable tremplin pour moi. J’ai pu être conforté dans ma prise de fonction et de décision. »
Début 2020, le soutien de France Active se manifeste également avec une intervention de 60 K€ via le prêt relève solidaire, inséré dans le dispositif ESS’OR porté par la région PACA, pour consolider la trésorerie impactée par les projets déjà engagés avant la crise et préparer sa relance d’activité « Un coup de pouce arrivé juste avant la crise sanitaire, pour rénover le bâtiment, créer un mur d’escalade mais aussi investir de nouveau dans notre programmation et nos projets d’éducation artistique », précise Alexandre. Cet élan a bien sûr été freiné par la Covid qui a contraint l’Espace Magnan à réduire drastiquement ses activités. Mais avec ces nouvelles bases qui ont été posé en amont, « nous nous tenons prêts pour la suite ! », assure Nicole Venturelli.

A bénéficié

d'un prêt Relève Solidaire de

60 000€

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur

Et soutenu par

FAPE ENGIE

En 2020

C'est ici ?

Autres stories

Partager sur Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page