fbpx

Rachel TROILLARD

Créatrice de La belle armoire

Boutique de vêtements de seconde main

Un conseiller de France Active m’a accompagné avec un regard bienveillant mais exigeant, cela m’a permis de challenger mon projet, d’améliorer mon business plan et d’être réaliste sur mes projections de chiffre d’affaires.

Repenser la mode à travers la seconde main

Chambéry (Savoie)
Boutique de vêtements de seconde main

Le chemin vers la reconversion
C’est après une carrière de commerciale, cheffe de produit puis de responsable marketing / communication dans un grand groupe pharmaceutique, que Rachel décide de se lancer dans l’entreprenariat. « Je me suis rendu compte que je n’étais pas faite pour travailler dans un grand groupe trop rigide ». L’idée de lancer son entreprise lui a toujours trotté dans la tête, sans jamais oser franchir le pas. Créer quelque chose, oui ! Mais quoi ?

 

Un jour de décembre, lors une conversation avec sa filleule sur le commerce de seconde main, l’idée commence à se préciser. « Je suis allée visiter le dépôt-vente dont elle me parlait et là ça a été le déclic. La nouvelle génération consomme désormais en seconde main. J’ai donc fait le tour de l’offre dans ce domaine sur mon territoire et j’ai décidé de créer une boutique de vêtements de tous les jours, accueillante, à destination des hommes comme des femmes, de 14 à 98 ans. ».

Un solide soutien des réseaux d’accompagnement

Elle découvre alors l’écosystème de l’accompagnement à la création d’entreprise et notamment la Chambre de Commerce et d’Industrie et France Active. Toutes ces rencontres et ces organismes l’ont aidé à peaufiner son projet. Un stage de 5 jours à la CCI lui a permis de voir les contours du métier d’entrepreneur. « Un conseiller de France Active m’a accompagné avec un regard bienveillant mais exigeant, cela m’a permis de challenger mon projet, d’améliorer mon business plan et d’être réaliste sur mes projections de chiffre d’affaires. Ils connaissent très bien leur métier et c’est un plus non-négligeable. J’ai ouvert 3 mois avant le premier confinement et ils ont été là pour me soutenir et m’accompagner tout au long de cette période compliquée pour tous les commerces ».

Une belle dynamique de développement

La boutique a maintenant 3 ans d’existence. Rachel contribue à l’économie circulaire en remettant dans le circuit des vêtements qui ont déjà été portés. Elle travaille avec un ESAT pour le nettoyage des vêtements et ouvre aussi la possibilité à ses clients de louer ses produits pour un shooting, un mariage ou pour un week-end.
Elle organise une fois par mois des ateliers créatifs pour apprendre à broder soi-même ou découvrir l’aquarelle par exemple. Elle a également un corner pour faire découvrir des créateurs locaux.
Petit à petit l’équipe de la boutique grandit. Lors de son lancement, elle a commencé avec une alternante pour développer la communication autour du magasin aujourd’hui une salariée l’a rejoint et elle projette d’agrandir l’équipe avec une nouvelle alternante en gestion commerciale.

Le conseil de Rachel à un entrepreneur qui souhaite se lancer :

Elle suggère de bien préparer son projet et se faire accompagner. « C’est un gros plus au quotidien, le métier d’entrepreneur étant un métier assez solitaire, les réseaux d’accompagnement permettent vraiment de mettre toutes les chances de son côté ».

A bénéficié

de plusieurs garanties d'un montant total de

28 000€

A été accompagnée par

France Active Savoie Mont Blanc

En 2020

C'est ici ?

Autres stories

Partager sur Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page