fbpx

Changer d’échelle et renforcer son engagement écologique et territorial

Benoit PONTROUE

Président d’O3 Experts EA

Service aux entreprises adaptées

Avant l’appui de France Active nous étions 70, désormais nous sommes plus de 150 salariés.


Tours (37000)
Service aux entreprises adaptées

Dans le cadre du guide de l’investissement solidaire, France Active interroge Benoît Pontroue, président de O3Experts EA sur les raisons qui l’ont poussé à se lancer dans une démarche d’investissement. Découvrez ci-dessous l’échange qu’il a eu avec Alexis de Williencourt, responsable du pôle financement de France Active Centre Val-de-Loire.  

Benoit PONTROUE, pouvez-vous nous présenter votre organisation et votre projet d’investissement, en quelques mots ?

O3 Experts EA est une entreprise adaptée, créée en 2017 sous forme de Scop*. Nous embauchons plus de 70% de personnes en situation de handicap éloignées de l’emploi dans des métiers autour de l’administratif, la production textile et la transformation de produits agricoles. Basés principalement en Touraine avec 4 établissements, nous sommes aussi présents à Chartres, Bordeaux et sur l’Île de la Réunion.

Avant l’appui de France Active nous étions 70, désormais nous sommes plus de 150 salariés. Notre ambition : devenir la plus belle entreprise adaptée de taille intermédiaire (ETI) sous forme coopérative à horizon 2025, soit plus de 250 salariés.

À quelle étape de votre levée de fonds avez-vous sollicité le mouvement France Active ? Et comment l’avez-vous connu ?

En 2021, nous avons lancé une réflexion sur notre financement long terme. Nous avions doublé notre chiffre d’affaires tous les ans depuis notre création, et anticipions 2022 avec un nouveau doublement de notre activité mais aussi de nos effectifs. Face à cette dynamique de développement, l’absence d’un fonds de roulement suffisant ne devait pas freiner notre croissance. Pour financer cette opération sur les 5-6 prochaines années, nous avons donc lancé une levée de fonds, jusqu’à atteindre la taille d’ETI. France Active faisant partie de notre écosystème, c’est donc tout naturellement que nous nous sommes tournés vers eux pour nous accompagner dans le financement de ce changement d’échelle.

Quels ont été les apports de l’accompagnement de France Active ? Quelles ont été vos difficultés ?

L’accompagnement de France Active nous a permis d’élargir nos réflexions. Notre engagement était d’abord basé sur les piliers sociaux et économiques, qui font partie de l’ADN d’O3 Experts. A travers le révélateur de l’engagement puis le parcours activateurs des transitions proposés tout deux et menés par France Active, nous avons travaillé sur notre gouvernance (notamment notre souhait d’impliquer davantage les coopérateurs qui n’étaient pas sur la Touraine), sur l’aspect écologique (le bilan carbone) et sociétal (la démarche ISO 26000). Sans l’accompagnement de France Active, ce sont des sujets que nous n’aurions sans doute pas abordés. En ce qui concerne les difficultés, il n’y en a pas eu, ça a toujours été très fluide, participatif, bienveillant, à l’écoute et réactif.

Quels conseils donneriez-vous à des dirigeants qui souhaitent aujourd’hui se lancer dans une telle démarche ?

La co-construction c’est la clé ! Ne pas hésiter à inclure les parties prenantes très tôt et à travailler avec elles sur le projet. Il faut aussi s’interroger sur le besoin à combler : dans notre cas, c’était l’inclusion des personnes en situation de handicap éloignées de l’emploi. C’est important aussi d’être sur un modèle économique solide en amont, et de mettre des compétences entrepreneuriales pour favoriser les projets en coopération. Chez O3, nous nous sommes mis à plusieurs avec les blocs d’associés. Le fait de ne pas être seul dans des projets comme ça pour ne pas se crasher en route ». 


Site internet

A bénéficié du

Avec

un investissement de

350 000€

A été accompagné par

France Active Centre Val de Loire

GUIDE

« Pour pouvoir investir, je réussis ma levée de fonds solidaire »



TÉLÉCHARGEZ LE GUIDE

Le regard de France Active



Alexis de Williencourt
Responsable Pôle Financement chez France Active Centre Val de Loire

Quelle est l’ambition de l’offre d’investissement solidaire de France Active et comment a-t-elle été mobilisée pour accompagner O3 Experts dans son développement ?

L’ambition de la nouvelle offre d’investissement solidaire de France Active est d’accompagner les entreprises engagées à se transformer pour augmenter leur impact social et écologique. Il s’agit à la fois d’accompagner les entreprises engagées dans leur changement d’échelle par un financement plus structurant, et de maximiser leur impact sur la société. C’est cette ambition que nous avons retrouvée chez O3 Experts, dont le fonctionnement mêle un modèle économique rentable et un projet tout entier tourné vers l’engagement, initialement sur la gouvernance et le social, mais aujourd’hui aussi vers des nouvelles productions agricoles responsables sur des territoires les plus périphériques de la région.

Quels ont été les aspects sur lesquels a plus particulièrement porté l’accompagnement de la structure dans sa levée de fonds ?

L’accompagnement d’O3 Experts dans son changement d’échelle est la suite logique de ce que nous avions entrepris depuis des années. Comme les activités se sont diversifiées au fil du temps, nous avons interrogé à chaque fois l’impact des développements ; sur l’engagement de la structure et avons constaté que cela venait le renforcer. Sur le modèle économique, nous nous sommes assurés que la diversification des activités reste toujours au service du projet d’entreprise adaptée, ne vienne jamais mettre en risque les activités historiques qui fonctionnent bien. Nous avons aussi fait attention à ce que la dépendance à certains clients ne soit pas un facteur de risque trop important.

Même si la structure évolue très vite, l’avantage de notre offre d’investissement solidaire, qui propose de longues durées d’amortissement et de longs différés, permet un développement continu sans qu’elle se retrouve régulièrement confrontée à de nouvelles tensions de trésorerie ni ne connaisse de
« crise de croissance ».

Quels conseils financiers pouvez-vous donner à un dirigeant qui a besoin d’investir ?

L’environnement partenarial pour les structures de l’ESS est souvent instable, car leur modèle économique est hybride : ses revenus d’exploitation mêlent souvent chiffre d’affaires et subventions d’exploitation.

Ces structures sont donc à la fois tributaires des évolutions de leur marché, mais aussi des politiques publiques. Dans ce contexte, il est d’autant plus important que les dirigeants de l’ESS proposent une vision de long terme, à toutes leurs parties prenantes : leurs équipes, leurs partenaires, et leurs financeurs, publics comme privés.

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Comme à la maison, un bistrot à tartine adapté au cœur de Vitré

Lydia LEONARD SINAN

Gérante de Comme à la maison

Restaurant traditionnel et entreprise adaptée

Très vite j’ai rencontré Magalie Jauron de France Active Bretagne. L’association a garanti mon prêt, ce qui a rendu les choses beaucoup plus faciles avec la banque. France Active est toujours là pour nous, même sur le long terme.



Comme à la maison, un bistrot à tartine adapté au cœur de Vitré

Vitré (Ille-et-Vilaine)
Restauration traditionnelle et entreprise adaptée

 “Comme à la maison”, un restaurant récemment repris par Lydia Léonard Sinan qui lui permet d’allie sa passion pour le contact humain et son engagement envers l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Bien plus qu’un restaurant, Comme à la Maison favorise l’épanouissement professionnel de personnes en situation de handicap tout en proposant des produits de qualité et en privilégiant les circuits-courts. « On travaille tous ensemble et on trouve un équilibre pour que tout le monde soit bien dans son poste. Aujourd’hui ce n’est plus le salaire qui me motive, je suis proche de l’action et c’est ce que je voulais ! » souligne la restauratrice.

Du sanitaire et social à la restauration

Lydia a passé 18 ans de sa carrière dans le secteur médico-social en tant que comptable au sein d’une association qui proposait des services aux adultes en situation de handicap. Elle a évolué vers un poste de responsable administratif et financier avant d’opter pour une rupture conventionnelle. « C’est le lien humain qui me manquait ces dernières années », nous confie-t-elle, son association ayant fusionnée avec une grande structure.
En janvier 2023, elle se lance dans son projet de restauration en commençant par effectuer un stage grâce à un dispositif de Pôle Emploi, où elle a appris les métiers de serveuse.
Aujourd’hui, elle est gérante du restaurant, elle a parfaitement réussi sa transition vers ce nouveau métier.

« Je ne regrette pas du tout ma décision, je suis satisfaite de ce que je fais chaque jour. Je ne m’attendais pas à vivre une aventure aussi belle en quittant mon précédent travail. Bien que la question financière puisse susciter des préoccupations, nous gérons nos actions de manière stratégique pour maintenir un équilibre »

“Comme à la maison” propose une cuisine familiale. A la carte de ce bistrot et en plus des tartines, le chef propose un plat selon l’inspiration du moment et les saisons. On pourra trouver une joue de porc sauce au poivre, un dos de cabillaud au beurre basilic et pommes de terre vapeur, parfois un burger-frites ou un fish and chips pour les enfants… Le restaurant est ouvert chaque midi en semaine, le vendredi soir et le samedi midi en format bistrot. 3 salariés y travaillent dont 2 en situation de handicap. Ensemble, ils proposent jusqu’à 45 repas par jour.
L’accompagnement des personnes en situation de handicap au sein de ce restaurant va au-delà de la gestion quotidienne. Lydia s’investit activement à résoudre les éventuelles difficultés, collaborant étroitement avec des éducateurs et des psychologues pour leur assurer un soutien global. Son restaurant offre également des opportunités d’accueil de stagiaires, favorisant ainsi l’intégration professionnelle et la formation au sein de son équipe.
Pour la reprise de l’activité du restaurant, Lydia Leonard Sinan a rencontré France Active Bretagne. L’association lui a ouvert la voie en octroyant une garantie de prêt, ce qui a facilité l’engagement des banques.

Ses projets à moyen et long terme :

Grâce à la DREETS (Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités), Lydia a répondu à un appel à projets qui permettrait d’élargir la palette de compétences des salariés et d’accompagner davantage de personnes en situation de handicap. Elle prévoit également de réaménager sa cuisine pour avoir plus d’espace de travail et éventuellement ouvrir d’autres lieux à moyen terme.

Un partenariat avec les établissements du médico-social est primordial pour les entreprises adaptées.

Un conseil pour un entrepreneur qui souhaite se lancer ?

« Je lui dirais de foncer et de croire en son projet. Je suis prête à aider les gens autour de moi sur le montage de leurs projets car nous avons tous besoin les uns des autres pour réussir. » conclut-elle.

https://www.youtube.com/watch?v=hcpxcBkcOXM

Facebook

A bénéficié du

Avec

plusieurs garanties d’un total de

50 000€

A été accompagné par

France Active Bretagne

En 2022

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Café Brocante – Chez Tara

Romane GUESNIER et Robin PAULINO

Co-fondateurs de Chez Tara

Débit de boissons, petite restauration, location de vélo, brocante, décoration

Il est essentiel d’être capable de se remettre en question, de se réinventer, de ne pas compter ses heures et de savoir demander de l’aide.



Perpignan (Pyrénées orientales)
Débit de boissons, petite restauration, location de vélo, brocante, décoration

Romane et Robin sont jeunes, chineurs et bricoleurs. Lassés de la manutention et de la restauration, ils savent depuis longtemps déjà qu’ils se lanceront dans l’entrepreneuriat.
C’est lors d’un voyage en France que l’idée naît, comme une évidence : le projet redonnera vie aux objets, que ces derniers soient adoptés par une nouvelle famille ou détournés.
Le local ? Dans le centre ancien de Perpignan, quartier prioritaire de la ville, le couple reprend un café – petite restauration. Il devient CHEZ TARA “café brocante où tout, absolument tout est à vendre de la table à la tasse en passant par les luminaires et les plantes !”

L’espace de 29m² est optimisé : les meubles sont pleins, “ouvrez-les pour y découvrir des trésors cachés !”.Accompagnés par la CCI dans la réalisation du business plan, ils ont sollicité le soutien de France Active AIRDIE à l’étape du financement et ont pu bénéficier d’une garantie, de deux prêts d’honneur et d’une prime.Le café-brocante est ouvert depuis juillet 2023. Les produits proposés sont qualitatifs et artisanaux, les partenaires locaux (vins, bières, pâtisserie, jus, café, cookies). Le concept plaît et la clientèle est variée !

Quelles sont les aptitudes nécessaires pour se lancer ?

La patience avant et pendant la création, les démarches administratives peuvent être longues. Il faut s’entourer de professionnels liés à votre secteur d’activité.
Il est essentiel d’être capable de se remettre en question, de se réinventer, de ne pas compter ses heures et de savoir demander de l’aide.
Finalement, le plus dur c’est de se lancer.


Page Facebook

Zoom sur le programme Inclusion par le Travail Indépendant :

En mars 2021, France Active répond à un appel à projets lancé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. A cette occasion, France Active enrichi son Pacte Création de nouveaux modules d’accompagnement à destination des entrepreneurs les plus fragiles autour de 4 thématiques :

  • la pédagogie financière (piloter sa trésorerie, gérer au mieux ses relations avec son banquier, tableaux de bord et outils de gestion, crowdfunding et analyse et gestion financière),
  • la protection et sécurisation (la prévention des risques, la protection sociale et juridique, la responsabilité civile, les cyber-risques)
  • la sensibilisation au numérique (pour la prospection, la notoriété…),
  • une sensibilisation à l’engagement.

Et pour les jeunes de 18 à 30 ans, une prime de 3 000€.

Ont bénéficié du

Avec

une garantie de

28 000€

une prime de

3 000€

A été accompagné par

France Active Airdie Occitanie

En 2023

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Et si louer permettait d’acheter ?

Lionel ASSOUN

Président de la Scic Agora pour l’habitant

Foncière solidaire

Je ne connaissais pas du tout le champ de l’Economie sociale et solidaire. J’ai vraiment apprécié mon expérience d’incubation ainsi que la bienveillance et le professionnalisme de l’Urscop et de France Active. Leurs analyses et leurs regards sur le projet ont été précieux. » précise Lionel Assoun, président de la Scic.


Lyon (Rhône)
Foncière solidaire

Un locataire à vie paie 3 fois le prix d’un appartement. Partant de ce constat, Lionel Assoun, président de la Scic Agora pour l’habitant a voulu, avec ses associés, proposer une solution d’accès à la propriété pour les locataires.

Après une vingtaine d’années dans la finance, Lionel Assoun a voulu mettre du sens dans son parcours. Son entourage proche a été confronté à la difficulté d’acheter un bien immobilier. Avec un marché très tendu, des prix élevés à la location, les ménages peinent à épargner suffisamment pour accéder à la propriété. Sans aide du cercle familial, les ménages ne peuvent pas acheter leur bien immobilier. Agora pour l’habitant propose une solution : et si louer permettait d’acheter ? La Scic est une foncière solidaire qui achète des logements. Elle propose à des ménages de louer ces logements à un prix raisonnable. Une partie du loyer constitue une épargne leur permettant, à terme, d’acquérir le logement à un prix non spéculatif. Le locataire, associé de la Scic et futur acquéreur, conserve son droit aux APL et dès son entrée dans les lieux, il est assimilé à un propriétaire : il participe ainsi aux assemblées générales de copropriété et s’implique dans la vie de son immeuble. Côté propriétaire, avoir un locataire de ce type permet de réduire les risques de vacances du logement, d’impayés ou encore de dégradations.Si in fine le locataire choisi de déménager, il récupérera l’épargne qu’il a pu accumuler. Pour lancer le projet, Lionel Assoun et ses associés ont dans un premier temps rejoint l’incubateur Alter’Incub en région Auvergne Rhône-Alpes. Au moment de la levée de fonds, ils se sont rapprochés de France Active. « Je ne connaissais pas du tout le champ de l’Economie sociale et solidaire. J’ai vraiment apprécié mon expérience d’incubation ainsi que la bienveillance et le professionnalisme de l’Urscop et de France Active. Leurs analyses et leurs regards sur le projet ont été précieux. » précise Lionel Assoun, président de la Scic.

Avec 1M€ de capital apporté par 50 épargnants solidaires, la foncière a acheté ses premiers logements dans le neuf : « On espère avoir nos premiers habitants en fin d’année 2024 » précise Lionel Assoun.


Site internet

A bénéficié du

Avec

un investissement de

50 000€

A été accompagné par

France Active Auvergne Rhône Alpes

En 2022

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Des livres, CD & DVD engagés dans le Berry

Marie DE ROCCA & Stéphanie MEISSONNIER

Présidente et fondatrice & chargée de la communication et du développement du Livre à deux mains

Association à but d’emploi, d’utilité sociale, environnementale et culturelle.

Pour des fêtes plus engagées, on vous propose une consommation plaisir, raisonnable en termes de montant et qui soit responsable. Nous avons la chance d’avoir plus de 20 000 livres, des polars, des romans, des BD…


Graçay (18))
Association à but d’emploi, d’utilité sociale, environnementale et culturelle.

https://vimeo.com/894962536?share=copyécouvrez le témoignage de Marie & Stéphanie du Livre à 2 mains, une association de collecte et revente de livres, CD & DVD. Un projet associatif aux multiples engagements : l’insertion & la création d’emploi, l’accès à la culture pour tous & la remise sur le marché de biens culturels.
Vous ne pouvez pas vous rendre dans la boutique Graçay ? Pas de panique, vous pouvez retrouver l’e-shop de l’association sur Rakuten ou leboncoin.

Site internet

A bénéficié du

Avec

un investissement de

10 000€

A été accompagné par

France Active Centre Val de Loire

En 2022

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Des vêtements et accessoires upcyclés à partir de chutes de jeans

Salomé MANZO

Créatrice d’APRÉ

Stylisme de vêtements upcyclés

Ce que je propose pour décembre engagé : des cadeaux uniques faits à la main, durables, éco-responsables. Il s’agit d’accessoires comme des sacs banane ou des tote-bags mais aussi des jeans, vestes…



Florac-Trois-Rivières (48)
Stylisme de vêtements upcyclés

https://vimeo.com/894968695?share=copy

L’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde. Il est possible de limiter cet impact. Et c’est notamment le cas des produits que propose la marque Aprè. Les accessoires et vêtements sont réalisés à partir de chute de tissus récupérées auprès de l’Atelier Tuffery, basé lui aussi en Lozère.

Cela permet de réduire les déchets textiles de la marque et de proposer, pour Aprè, des matières de grande qualité produites localement.

Pour soutenir cette créatrice vous pouvez commander en ligne sur ce son site.


Site internet

A bénéficié du

Avec

une prime de

3 000€

une garantie de

1 600€

A été accompagné par

France Active Airdie Occitanie

En 2023

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

La Toupie offre une seconde vie aux jouets à Chambéry.

Elsa DONON et Souand IBOUNOU

Coordinatrice et responsable développement commercial à la Toupie

Recyclerie de jouets

Pour cette fin d’année, La Toupie vous propose de mettre sous votre sapin des jouets engagés, qui ont été valorisés par notre équipe et qui sont vendus à prix solidaire, que vous pouvez retrouver dans notre boutique à Chambéry.


Chambéry (73)
Association qui collecte, rénove et vend des jeux, jouets et livres jeunesse pour leur offrir une seconde vie.

https://vimeo.com/893734814?share=copy

En France, les jouets sont utilisés en moyenne que 8 mois, alors que leur durée de vie est d’environ 15 ans. La Toupie propose des jeux, jouets et livres d’occasion pour les petits et grands tout en soutenant l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi dans leur atelier savoyard.

 

Pour les soutenir, vous pouvez vous rendre dans leur boutique à Chambéry ou commander en ligne. 


Site internet

A bénéficié du


Avec

une prime de

14 000€

un investissement de

10 000€

A été accompagné par

France Active Auvergne Rhône Alpes

En 2023

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Un écosystème pour valoriser les produits agricoles locaux

Solène ESPITALIÉ

Fondatrice des Jardins de Solène

Valorisation des produits agricoles locaux

On est entouré de personnes qui nous poussent à aller plus loin.
Au moment où nous voulions viabiliser et pérenniser le modèle économique, resté fragile puisque dépendant des subventions, nous avons fait appel à France Active PACA. Je les remercie encore parce qu’ils nous connaissent depuis l’origine du projet et grâce à cet accompagnement, on a pu faire une étude vraiment globale.


Pernes-les-Fontaines (Vaucluse)
Valorisation des produits agricoles locaux

C’est au Kenya, l’année de ses 20 ans, que le projet de Solène Espitalié prend sa source, lors d’un stage dans le développement agricole. « J’ai eu la chance de travailler avec des agriculteurs et des agricultrices kenyans et j’ai vraiment été très impressionnée par leur capacité de débrouillardise et leur solidarité », nous confie-t-elle. De là, a commencé à germer le projet des Jardins de Solène.

Loin du sud de la France, la genèse des Jardins de Solène

 

Dès son enfance, la jeune femme a été entourée de personne en situation de handicap, sa mère était éducatrice spécialisée. Quelques années après, à son arrivée dans le Vaucluse, elle a travaillé pour un syndicat agricole. Elle y a croisé la route de Pierre Hoerter, fondateur du projet alsacien : « la main verte ». Les problématiques qu’il rencontre sont similaires aux siennes. D’un côté les agriculteurs ont besoin de trouver du personnel motivé et prêt à s’engager de façon durable, de l’autre des personnes en situation de handicap qui sont discriminées face à l’emploi et à la formation avec des difficultés d’y accéder. Elle décide donc de créer Les Jardins de Solène, une association qui recycle des fruits et légumes ne rentrant pas dans les standards des grandes enseignes parce qu’ils sont trop petits ou trop gros, les reconditionne et les revend pour la restauration collective des hôpitaux et des écoles. Une aventure qui a débuté à Pernes-Les-Fontaines il y a près de 15 ans. « On essaie d’être le plus sur-mesure possible pour nos partenaires et nos clients. Pour vous donner un ordre d’idée, en 2022, on a pu valoriser plus de 75 000 kilos, donc 75 tonnes. Ce n’est clairement pas beaucoup par rapport à ce qu’il y a sur notre territoire mais l’idée, est vraiment de le développer. En termes d’équivalent repas, on va dire que ça a permis de fournir plus 660 000 repas. A l’année ! »

La coopération : la clé du succès

« On n’est pas tout seul, il y a aucun porteur de projet qui peut créer quelque chose seul. On est entouré de personnes qui nous poussent à aller plus loin.
Au moment où nous voulions viabiliser et pérenniser le modèle économique, resté fragile puisque dépendant des subventions, nous avons fait appel à France Active Provence Alpes Côte d’Azur. Je les remercie encore parce qu’ils nous connaissent depuis l’origine du projet et grâce à cet accompagnement, on a pu faire une étude vraiment globale. »

 

En termes de volume, « on parle de tonnes de gaspillage par semaine sur quelques exploitations agricoles autour de nos locaux. » Sur le territoire du Vaucluse, Solène Espitalié se lance un défi, valoriser des produits frais, de saisons et locaux à destination de la restauration collective. Pour conclure, Solène nous confie : « j’adore cette citation, je crois que c’est ma préférée : ‘il ne savait pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !’ C’est tellement, totalement vrai pour moi, pour tout porteur de projet comme pour mes collaborateurs. Un grand bravo à eux ! »


Site internet

A bénéficié des


Avec

plusieurs investissements d’un total de

265 000€

plusieurs garanties d’un total de

76 500€

d’une prime de

8 000€

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur

Depuis 2009


Ecouter tous les épisodes du podcast
Impacts solidaires

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Un réseau de friperie solidaire dans le pays de Montbéliard

Sabah MAHIDINNE

Directrice de Frip’Vie

Réseau de friperies – Atelier chantier d’insertion

Pour Décembre Engagé, nous avons 4 boutiques dans le pays de Montbéliard. On propose la vente de vêtements, d’accessoires, des bijoux, mais aussi des tote-bags et des jouets.


Pays de Montbéliard (25)
Réseau de friperies – Atelier chantier d’insertion

https://vimeo.com/890228683?share=copy

Partez à la rencontre de Frip’Vie, un réseau de friperies solidaires et engagées, une association organisée en chantier d’insertion depuis 1997.

 

Son but ?

Favoriser l’insertion sociale & professionnelles de personnes éloignées de l’emploi. Ces salariés retrouvent une activité, dans le secteur du textile et bénéficient d’un accompagnement pour les soutenir tant socialement que professionnellement.

 

En achetant chez Frip’Vie, vous n’achetez pas seulement un vêtement ou un accessoire de seconde main, vous aidez les personnes fragiles à reprendre confiance, tout en réduisant les déchets textiles sur la région de Montbéliard.

En savoir plus sur #DécembreEngagé, une opération de France Active.

Vous êtes intéressé par une consommation différente et ethique ?


Rendez-vous sur le site
de Frip’Vie

A bénéficié du


Avec

des garanties d’un total de

91 000€

un investissement de

70 000€

une prime de

30 000€

A été accompagné par

France Active Franche Comté

Depuis 2008

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories