fbpx

Un écosystème pour valoriser les produits agricoles locaux

Solène ESPITALIÉ

Fondatrice des Jardins de Solène

Valorisation des produits agricoles locaux

On est entouré de personnes qui nous poussent à aller plus loin.
Au moment où nous voulions viabiliser et pérenniser le modèle économique, resté fragile puisque dépendant des subventions, nous avons fait appel à France Active PACA. Je les remercie encore parce qu’ils nous connaissent depuis l’origine du projet et grâce à cet accompagnement, on a pu faire une étude vraiment globale.


Pernes-les-Fontaines (Vaucluse)
Valorisation des produits agricoles locaux

C’est au Kenya, l’année de ses 20 ans, que le projet de Solène Espitalié prend sa source, lors d’un stage dans le développement agricole. « J’ai eu la chance de travailler avec des agriculteurs et des agricultrices kenyans et j’ai vraiment été très impressionnée par leur capacité de débrouillardise et leur solidarité », nous confie-t-elle. De là, a commencé à germer le projet des Jardins de Solène.

Loin du sud de la France, la genèse des Jardins de Solène

 

Dès son enfance, la jeune femme a été entourée de personne en situation de handicap, sa mère était éducatrice spécialisée. Quelques années après, à son arrivée dans le Vaucluse, elle a travaillé pour un syndicat agricole. Elle y a croisé la route de Pierre Hoerter, fondateur du projet alsacien : « la main verte ». Les problématiques qu’il rencontre sont similaires aux siennes. D’un côté les agriculteurs ont besoin de trouver du personnel motivé et prêt à s’engager de façon durable, de l’autre des personnes en situation de handicap qui sont discriminées face à l’emploi et à la formation avec des difficultés d’y accéder. Elle décide donc de créer Les Jardins de Solène, une association qui recycle des fruits et légumes ne rentrant pas dans les standards des grandes enseignes parce qu’ils sont trop petits ou trop gros, les reconditionne et les revend pour la restauration collective des hôpitaux et des écoles. Une aventure qui a débuté à Pernes-Les-Fontaines il y a près de 15 ans. « On essaie d’être le plus sur-mesure possible pour nos partenaires et nos clients. Pour vous donner un ordre d’idée, en 2022, on a pu valoriser plus de 75 000 kilos, donc 75 tonnes. Ce n’est clairement pas beaucoup par rapport à ce qu’il y a sur notre territoire mais l’idée, est vraiment de le développer. En termes d’équivalent repas, on va dire que ça a permis de fournir plus 660 000 repas. A l’année ! »

La coopération : la clé du succès

« On n’est pas tout seul, il y a aucun porteur de projet qui peut créer quelque chose seul. On est entouré de personnes qui nous poussent à aller plus loin.
Au moment où nous voulions viabiliser et pérenniser le modèle économique, resté fragile puisque dépendant des subventions, nous avons fait appel à France Active Provence Alpes Côte d’Azur. Je les remercie encore parce qu’ils nous connaissent depuis l’origine du projet et grâce à cet accompagnement, on a pu faire une étude vraiment globale. »

 

En termes de volume, « on parle de tonnes de gaspillage par semaine sur quelques exploitations agricoles autour de nos locaux. » Sur le territoire du Vaucluse, Solène Espitalié se lance un défi, valoriser des produits frais, de saisons et locaux à destination de la restauration collective. Pour conclure, Solène nous confie : « j’adore cette citation, je crois que c’est ma préférée : ‘il ne savait pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !’ C’est tellement, totalement vrai pour moi, pour tout porteur de projet comme pour mes collaborateurs. Un grand bravo à eux ! »


Site internet

A bénéficié des


Avec

plusieurs investissements d’un total de

265 000€

plusieurs garanties d’un total de

76 500€

d’une prime de

8 000€

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur

Depuis 2009


Ecouter tous les épisodes du podcast
Impacts solidaires

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Scop Ti : réimplanter une filière locale de plantes aromatiques

Olivier LEBERQUIER

Président du conseil d’administration de Scop Ti

Infusions origine France et thés aromatisés

Pour nous, il était essentiel de mettre les hommes et les femmes qui se sont battus, au cœur du nouveau projet.


Gémenos (Bouches du Rhône)
Infusions origine France et thés aromatisés

Olivier Leberquier a rejoint Fralib dès le début de sa carrière professionnelle. Il était technicien de maintenance jusqu’à la fermeture du site du Havre. Un conflit de 18 mois s’est alors engagé. 152 salariés se sont vu proposer un poste au moins équivalent à Gémenos dans le Sud de la France. Ils ont mené une bataille pour trouver un repreneur au Havre mais celui-ci est arrivé 2 ans après la fermeture. Il a repris très peu d’effectif et a obtenu le site à 1 Franc de l’époque symbolique.

52 personnes ont alors accepté la proposition d’Unilever d’aller travailler à Gémenos. La société a « vendu » à ces derniers qu’il s’agissait de l’usine européenne de thés parfumés pour l’ensemble de l’Europe de l’Ouest. Ils auraient du travail jusqu’à leur retraite.

Deux éléments techniques majeurs permettaient de conforter cet aspect : la ligne de coupe et l’aromatisation naturelle.

Dès 1998, ils décident d’arrêter la ligne de coupe et en 2000 l’aromatisation naturelle.

En septembre 2010, le conflit démarre à l’annonce de la fermeture du site.

Leur volonté première était de sauvegarder les emplois : ” Nous n’aurions pas fermé la porte à un repreneur tiers qui aurait conservé nos emplois et l’outil industriel. Nous avons travaillé à une solution alternative, accompagnés par des partenaires : nos experts, les collectivités locales, la Région… Nous avions plusieurs pistes : un repreneur, la Scop, la Scic en partant du principe que la dimension territoriale était un des points forts du projet (un pan entier de celui-ci repose sur la réimplantation de plantes aromatiques dans notre région). Nous avons finalement opté pour la Scop.
Scop Ti, notamment sous la marque “1336” (correspondant au nombre de jours de bataille avec Unilever), réimplante sur le territoire, une filière locale de plantes aromatiques. Pendant la lutte, Scop Ti a testé la possibilité de faire venir du tilleul de la Drôme. Il est cultivé sur place, séché par des producteurs locaux, puis conditionné chez Scop Ti. Olivier Leberquier précise : “en comparaison, le tilleul Eléphant vient d’Amérique latine, il arrive au port d’Anvers, il part en Allemagne pour être coupé et aromatisé, il passe par la Pologne pour être conditionné et il est vendu en France, car il n’est consommé qu’en France. Il s’agit d’une véritable aberration écologique. Chez Scop Ti, toutes nos infusions Bio sont ‘made in France’ ”.

Olivier Leberquier poursuit : “la lutte contre Unilever a duré 4 ans et 76 salariés sont allés jusqu’au bout. Ce temps nous a permis de peaufiner notre projet : le fonctionnement démocratique de l’entreprise, les fonds… Nous avons mis les hommes et les femmes au cœur du projet de l’entreprise. Ils font tous partis de la nouvelle équipe même si financièrement ce n’était pas la meilleure des choses à faire, cela nous paraissait inconcevable de faire autrement.

France Active nous a accompagné à travers plusieurs DLA (dispositifs locaux d’accompagnement) : dans un premier temps quand les premières difficultés sont arrivées et aujourd’hui dans un projet de rachat de terrain avec de nombreux partenaires pour créer un lieu dédié à l’ESS”.


Site internet

A bénéficié du

Avec

un accompagnement du

DLA

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Réimplanter une filière de production d’amandes bio en France

Frédéric LAGACHERIE

Fondateur d’Amandera

Production d’amandes bio en France

Ce que France Active nous a apporté de plus précieux c’est sa confiance.


Aix en Provence (Bouche du Rhône)
Production d’amandes bio en France

Amandera est née de la rencontre entre la volonté d’un entrepreneur de réimplanter une filière de fruits secs bios en France et la demande d’industriels de sourcer leurs produits de manière plus locale.
L’entreprise récupère des terres stériles – fruits d’une agriculture intensive en monoculture – pour y recréer un écosystème riche et durable. Elle redéveloppe sur ces terres une filière de production d’amandes bio à Aix-en-Provence sur 20 hectares et une plantation de noisetiers en Lot-et-Garonne sur 24 hectares. Amandera étend actuellement sa production dans cette même région sur une parcelle de 65 hectares supplémentaires. Pour compléter l’exploitation, un projet de plantation de noyers est aussi en cours de réflexion.

Cette implantation au cœur de territoires historiquement producteurs contribue au développement local et à la création de filières françaises.

 

Amandera tient aussi à travailler localement avec d’autres agriculteurs, des apiculteurs, des bergers…

France Active a accompagné Amandera dans sa phase d’amorçage en participant notamment à la dernière augmentation de capital sous forme de fonds propres mais aussi de quasi-fonds propres.

https://vimeo.com/757086061

A bénéficié du

Avec

un investissement de

100 000€

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur
et l’association nationale

En 2020

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Donner le pouvoir à chacun de jouer son rôle dans la société

Laurent LAÏK

Président du Groupe d’entreprises d’insertion La Varappe

Eco-construction, Environnement, Santé, Ressources et compétences

Révéler les talents, aider à prendre confiance en soi, permettre à chacun de grandir, est avant tout un projet de société mais aussi une affaire d’entreprise.

Aubagne (13400)
Eco-construction, Environnement, Santé, Ressources et compétences

Depuis plus de 30 ans, le groupe La Varappe « se rebelle quotidiennement pour aider des centaines de femmes et d’hommes à vivre une aventure humaine au sein de ses entreprises et pour apporter des solutions innovantes, concrètes et qualitatives à leurs clients.
Révéler les talents, aider à prendre confiance en soi, permettre à chacun de grandir, est avant tout un projet de société mais aussi une affaire d’entreprise. »

C’est ainsi que Laurent Laïk, président du groupe d’entreprises d’insertion présente La Varappe.
Ce groupe d’entreprises défend un revenu décent et permanent pour les métiers essentiels que sont ceux de la santé, de l’écoconstruction, de l’environnement et des ressources et compétences car, comme il le dit si bien, « la perspective d’un smic ou d’un temps partiel à vie ne peut suffire pour s’épanouir. »
Son leitmotiv pour développer le groupe : changer les règles du jeu, expérimenter de nouveaux modèles et changer d’échelle au service de l’impact.


Site internet

A bénéficié des



Avec

plusieurs investissements d’un total de

2 350 000€

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur
France Active Investissement

DEPUIS 2008

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Une aventure entrepreneuriale au féminin

Véronique GONZALEZ

Fondatrice des Minettes en goguette

Ligne de vêtements adaptée aux femmes ayant eu un cancer du sein

Entreprendre au féminin, c’est une vraie liberté. C’est un saut dans le vide. Le salariat offre de la protection mais c’est tellement plus grisant et excitant de créer son projet. De pouvoir toucher à tout.


13001 MARSEILLE
Ligne de vêtement

Lancée en août 2020 par Véronique GONZALEZ, la marque LES MINETTES EN GOGUETTE propose une ligne de vêtements adaptée aux femmes ayant eu un cancer du sein.

Ayant été elle-même touchée par le cancer du sein et la France comptant plus de 58 000 cas de cancers du sein en 2018, l’habillement de ces femmes est alors un sujet majeur.

 « Après une ablation, on intègre une prothèse, on utilise des soutiens-gorges très compressifs et vraiment pas jolis. Ces vêtements me renvoyaient une mauvaise estime de mon corps… »

MON PARCOURS

Après avoir eu un cancer du sein en 2016 ayant conduit à une ablation, Véronique GONZALEZ reprend rapidement le travail.

« Un soir, j’ai eu besoin d’enlever la prothèse et de mettre un tee-shirt ample. Mon enfant a alors vu ma prothèse et c’est à ce moment qu’il a appréhendé que mon corps avait changé et moi aussi. »

Vient alors le moment de la recherche pour trouver le moyen de s’habiller en accord avec ce changement. Cette dernière ne fût pas fructueuse, le marché étant très peu couvert.

Entrainée dans son élan par des professionnels qui cherchent à orienter leurs patientes vers des lignes de vêtements adaptés, l’envie grandit d’enfin pouvoir répondre à ce besoin que beaucoup de femmes partagent.

Provenant du monde de la publicité, du marketing et de l’infographie, Véronique décide d’utiliser son goût du travail manuel pour apprendre à coudre. C’est alors qu’elle crée son premier débardeur.

Après avoir quitté le salon de son domicile pour être hébergée par le Carburateur, notre porteuse de projet lie un partenariat avec l’ATELIER 13 EN MODE pour développer le premier ensemble de lingerie et maillots de bain. Ils sont aujourd’hui produits avec des matières sourcés et certifiées à minima OECOTEK 100.

Forte de son expérience professionnelle et personnelle, Véronique n’est pas avare dans le partage de ses connaissances et accueille une alternante en marketing digital. Elle fait également participer la jeune Fask Academy (regroupement des acteurs de la mode en Provence-Alpes-Côte d’Azur) dans la conception de sa prochaine ligne de débardeurs.

FRANCE ACTIVE ET MOI

 

Après avoir travaillé avec la CCI de Marseille et Initiative Marseille Métropole notre entrepreneure a pu bénéficier d’une garantie de prêt bancaire France Active à 80%.

« Cette garantie me permet de financer le lancement de la marque, en sécurisant l’achat des matières premières et des fournitures, avec le contexte actuel qui est assez tendu.

France Active Provence-Alpes-Côte d’Azur m’a permis de sortir de la vision purement comptable de mon plan de financement. J’ai ainsi pu réfléchir autrement »

ÊTRE ENTREPRENEUR C’EST…

« Entreprendre au féminin, c’est une vraie liberté. J’ai 25 ans de salariat, je peux comparer. C’est un saut dans le vide. Le salariat offre de la protection mais c’est tellement plus grisant et excitant de créer son projet. De pouvoir toucher à tout.

Le plus important étant de trouver les bonnes personnes pour nous entourer. Par exemple, je ne serais jamais comptable ! Mais j’ai trouvé celle avec qui je travaille.

J’ai été très surprise lorsque l’on me demandait s’il n’y a pas un homme avec moi dans le projet. J’ai trouvé cela étonnant et frustrant qu’on considère qu’en tant que femme, créer une entreprise, (et non pas seulement mon métier) est plus qu’un défi ! Nous sommes en 2022 quand même ! Je suis alors encore plus fière d’y arriver en tant que maman solo. »

UN CONSEIL POUR CELLES ET CEUX QUI VEULENT SE LANCER ?

 

« Parlez-en, sortez de chez vous. Au début, je n’osais pas parler de mon projet. Dès que j’ai commencé à rechercher des informations, à parler, le réseau d’accompagnement se lance dans le mouvement.

Nous pouvons faire des pas de géant en France avec les structures d’accompagnement. N’hésitez pas à « Pitcher » le projet à chaque fois que l’occasion se présente, ça fait avancer la réflexion. Que ce soit dans le cercle personnel ou pas, échanger engendre la mise en relation. Dans le détour d’une conversation il y a parfois des bonnes surprises. »

ET DEMAIN ?

« Petit teasing, je lance ma ligne en avril ! Je continuerai à faire évoluer mon entreprise en cocréant avec d’autres femmes ayant eu le cancer du sein et proposerai les vêtements en prévente afin de répondre au mieux au besoin précis de chacune de mes clientes et ne pas participer à la surconsommation »


Site internet

A bénéficié du

Avec

une garantie d’emprunt bancaire de

24 000€

un prêt de

4 000€

A été accompagné par

France Active Provence-Alpes-Côte d’Azur

En 2021

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Social et environnemental, même combat pour Métamorphose !

Sylvie LE BOURHIS

Directrice de Résines Esterel Azur (réseau Métamorphose)

Gestion des déchets

Créée en 2018, Métamorphose a choisi pour slogan« Rendre l’éphémère durable ».


Cannes – 06400
Gestion des déchets

Créée en 2018, Métamorphose a choisi pour slogan« Rendre l’éphémère durable ». La structure forme un réseau agréé de structures d’insertion par l’activité économique, réparties sur le territoire national entre les régions Auvergne Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Pays de la Loire. Le réseau regroupe 8 Ateliers et chantiers d’Insertion, mis en synergie pour partager leur savoir faire et ayant pour support d’activité l’upcycling et l’éco-design.. L’activité commune consiste à créer des accessoires de fabrication artisanale et française à partir de différents déchets auxquels les chantiers donne une seconde vie : bâches publicitaires, toiles de jute, vêtements de travail… Les objets finis sont vendus dans une même boutique en ligne. Mêlant social et environnemental, l’activité ajoute une véritable dimension humaine en favorisant les échanges entre les différents salariés. Véritable projet multi-engagé, Métamorphose forme et accompagne chaque année 160 salariés à travers les différents ateliers, en plus des 17 salariés permanents hors administratif et direction. Au niveau environnemental, ce sont quelques 8 tonnes de matériaux qui sont récupérés en moyenne par an !https://vimeo.com/636372487

Site internet

A bénéficié du

Avec

une prime secours ESS de

5 000€

une prime UrgencESS de

5 000€

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur

En 2020

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

L’insertion au service de l’environnement… ou l’inverse ?

Aurélien ARNAL

Gérant – Valtri Environnement

Recyclage et réemploi

Grâce aux dimensions sociale et environnementale du projet de Valtri Environnement, je suis fier de participer, à mon niveau, à l’évolution de notre société.


Marseille 13016
Recyclage et réemploi

Créée en 2014, Valtri Environnement est spécialisée dans le recyclage et le réemploi. Reconnue Entreprise d’Insertion (EI), elle permet à des personnes éloignées de l’emploi de se réinsérer par l’activité professionnelle. Portée par de fortes valeurs humaines et environnementales, l’entreprise combine impact social et environnemental.

S’il était déjà familier des aspects liés au traitement des déchets, c’est la volonté de donner plus de sens à son action qui a amené Aurélien Arnal   créer Valtri Environnement.

Implantée sur un territoire à fort taux de chômage, l’entreprise accompagne en 2020, 12 salariés en insertion vers l’emploi, issus de Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV).

C’est par le biais d’une demande de financement pour doter Valtri de nouveau matériel en vue de développer ses activités de recyclage et de réemploi, qu’Aurélien a rencontré France Active. Depuis, les échanges sont réguliers et il apprécie la prise de recul qu’offre le suivi de France Active.

Afin de m’encourager dans ma démarche responsable, France Active m’a orienté vers le parcours CEDRE de la Région Sud, que j’ai intégré en 2019. Si j’avais déjà pu acquérir des outils de pilotage financiers avec France Active, CEDRE me permet de m’outiller sur le plan de la RSE et donc, de formaliser l’engagement de Valtri dans cette voie.

Maintenant rec0nnue sur ses domaines d’action, Valtri Environnement développe actuellement des partenariats dans le domaine du recyclage, pour améliorer son offre, et envisage de proposer plus d’emplois en insertion, et ainsi accroître son impact sur le territoire marseillais.


Site internet

A bénéficié du

Avec

des garanties de

20 000€

des garanties de prêts pour

80 000€

un suivi annuel sur la durée des remboursements

A été accompagné par

France Active PACA

En 2015

En 2019

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Faire battre le cœur culturel et social d’un quartier

Nicole VENTURELLI et Alexandre VANDEKERKHOVE

Présidente et directeur de l’Espace Magnan

Salle de spectacles

Alors que l’association était un carrefour, l’accompagnement au changement proposé par France a été un véritable tremplin.

Nice (06)
Salle de spectacles

Recréer du vivre ensemble

Tout pourrait les opposer, elle la Marseillaise et lui le Nordiste qui a grandi à Tours. Et pourtant, un point commun les relie : leur farouche envie d’animer la vie culturelle et sociale du quartier Magnan, à l’Ouest Nice, si populaire et vivant. Nicole Venturelli le découvre il y a cinquante ans quand elle rencontre son mari qui en est originaire. Depuis, elle n’a eu de cesse de proposer des moments de partages et d’échanges pour retisser les liens entre les habitants. Elle crée alors sa propre association, préside le comité de quartier, puis devient il y a cinq ans la présidente de l’Espace Magnan.
Alexandre Vandekerkhove, quant à lui, fait ses premières armes d’animateur dans ce centre culturel et de loisirs qui l’embauche il y a dix ans en emploi aidé. Sa mission est à l’époque de coordonner l’espace jeunesse. Petit à petit, il s’imprègne de l’ADN de la structure associative et des spécificités de ce territoire qu’il découvre. Après une formation complémentaire en 2016 pour maîtriser les aspects managériaux et budgétaires, il se lance et devient directeur de l’Espace Magnan en 2018.
« Cette volonté de créer du vivre ensemble, de ne pas rester confinés chacun de son côté, c’est vraiment ce qui nous rassemble avec Alexandre », confirme Nicole Venturelli.

Un tournant difficile à prendre au milieu des années 2010

Ancienne MJC (maison des jeunes et de la culture), l’Espace Magnan écrit son histoire depuis plus d’un demi-siècle, avec toujours la même vocation d’éducation populaire. Aujourd’hui, avec son équipe d’une vingtaine de personnes, elle est en mesure de proposer à ses 2 000 adhérents une soixante d’activités (cours de fitness, de musique, d’anglais…), mais aussi des spectacles (théâtre, danse, concerts), du cinéma, des expositions photos, de la médiation socio-culturelle…

Mais cette histoire n’est pas toujours un long fleuve tranquille. En effet, depuis le milieu des années 2010, elle doit affronter de gros bouleversements : changements des rythmes scolaires qui vident les activités du mercredi matin, zone qui perd son statut de Quartier Prioritaire de la Ville en raison d’un redécoupage territorial (ce qui lui fait perdre 60 000 euros de subventions), désengagement de la CAF et des collectivités locales (moins 100 000 euros de soutien de la ville de Nice entre 2017 et 2018), etc. « Cette vague a submergé toutes les structures du quartier. Sur la quinzaine d’associations locales existantes, très peu ont survécu. L’Espace Magnan a tenu bon grâce à la pluralité de ses activités », se souvient Nicole.

Un accompagnement au changement pour construire l’avenir
Quand Alexandre prend la direction de la structure en 2018, le déficit atteint alors 60 000 euros. « Nous avons dû prendre des décisions difficiles, dont trois licenciements économiques. Il a aussi fallu poser de nouvelles bases pour l’avenir », explique-t-il.
C’est dans ce contexte, qu’il rencontre Mounir Amraoui de France Active PACA. « L’Espace Magnan était à un carrefour : changement de gouvernance, problèmes financiers. C’est dans ce contexte que France Active nous a proposé un accompagnement au changement. Un véritable tremplin pour moi. J’ai pu être conforté dans ma prise de fonction et de décision. »
Début 2020, le soutien de France Active se manifeste également avec une intervention de 60 K€ via le prêt relève solidaire, inséré dans le dispositif ESS’OR porté par la région PACA, pour consolider la trésorerie impactée par les projets déjà engagés avant la crise et préparer sa relance d’activité « Un coup de pouce arrivé juste avant la crise sanitaire, pour rénover le bâtiment, créer un mur d’escalade mais aussi investir de nouveau dans notre programmation et nos projets d’éducation artistique », précise Alexandre. Cet élan a bien sûr été freiné par la Covid qui a contraint l’Espace Magnan à réduire drastiquement ses activités. Mais avec ces nouvelles bases qui ont été posé en amont, « nous nous tenons prêts pour la suite ! », assure Nicole Venturelli.


Site internet

A bénéficié du

Avec

un prêt Relève Solidaire de

60 000€

A été accompagné par

France Active Provence Alpes Côte d’Azur

Et soutenu par

FAPE ENGIE

En 2020

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Faire société numérique

[vc_section css=".vc_custom_1510331399657{background-color: #01caaa !important;}" el_class="section-stories-top"][vc_row el_class="btn-sharing"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6"][vc_empty_space height="15px"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5ab9bfbe5" el_class="font-montserrat-medium txt-black name"][hover_box image="3102" image_hover="1017"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5afcbfbe6" el_class="font-zilla-bold-italic txt-white fonction"][vc_column_text el_class="txt-black secteur-activite"]Formation dans le numérique[/vc_column_text][vc_acf field_group="1244" field_from_1244="field_59e764fb55f9c" el_class="txt-white temoignage"][vc_empty_space height="15px"][/vc_column][vc_column width="1/6" el_class="profil-box"][vc_single_image image="13676" img_size="full" alignment="center" el_class="profil"][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1510396755057{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507190362854{background-color: #ffffff !important;}"][vc_column width="1/12"][/vc_column][vc_column width="4/6" css=".vc_custom_1507733071891{padding-right: 8% !important;padding-left: 8% !important;}" el_class="btn-sharing"][vc_empty_space height="10px"][vc_custom_heading source="post_title" use_theme_fonts="yes" el_class="font-montserrat-medium"][vc_separator][vc_column_text]Marseille 13001
Formation dans le numérique[/vc_column_text][vc_separator][vc_column_text]Urban Prod est une association dont l’objectif est de faire société numérique, c’est-à-dire favoriser l’insertion par les outils multimédias. Elle cherche à penser, fabriquer et transmettre l’info en permettant à différents publics de filmer leurs réalités et leurs projets, de pouvoir s’exprimer à travers divers médias puis à acquérir des compétences dans le domaine. Pour la construction de parcours, elle propose des formations numériques qualifiantes labélisées Grande école numérique. A travers ses projets, elle se donne pour ambition de favoriser l’implication citoyenne, l’accès à la culture et une meilleure compréhension du rôle et de l’impact de l’image et des médias.[/vc_column_text][vc_video link="https://vimeo.com/396291782" el_width="90" align="center"][vc_btn title="Site internet" color="vista-blue" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.urbanprod.net%2F||target:%20_blank|"][/vc_column][vc_column width="1/6"][vc_row_inner css=".vc_custom_1510331033335{background-color: #01caaa !important;}" el_class="stories-side-top"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A bénéficié"]d’une garantie de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b40bfbe7"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5bb7bfbe9"][fancy_heading h1="0"]de prêts solidaires de[/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5b88bfbe8"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df6b826fc4e" el_class="fancy_heading"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c2abfbea"][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_row_inner el_class="stories-side-bottom"][vc_column_inner][fancy_heading h1="0" title="A été accompagné par"][/fancy_heading][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c4abfbeb"][vc_acf field_group="1128" field_from_1128="field_59df5c80bfbec"][fancy_heading h1="0" title="En 2015
En 2016"][/fancy_heading][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width="1/12"][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507214196970{background-color: #ffffff !important;}"][vc_row][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="C'est ici" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][map zoom="7" height="400" border="0" lat="43.4832523" lng="-1.5592776" icon="3231"][/map][/vc_column][/vc_row][/vc_section][vc_section full_width="stretch_row" css=".vc_custom_1507158369201{border-top-width: 1px !important;border-top-color: #1c1c1c !important;}"][vc_row full_width="stretch_row_content"][vc_column][vc_empty_space height="30px"][vc_custom_heading text="Autres Stories" font_container="tag:h2|text_align:center" use_theme_fonts="yes" el_class="font-zilla-bold-italic arrow-green-bottom title-padding"][vc_empty_space height="30px"][/vc_column][/vc_row][vc_row full_width="stretch_row_content_no_spaces"][vc_column][related_post_fa posts_per_page="15"][vc_empty_space height="30px"][vc_btn title="Découvrez toutes les stories" color="vista-blue" align="center" link="url:https%3A%2F%2Fwww.franceactive.org%2Fsinformer%2Fstories%2F|||"][/vc_column][/vc_row][/vc_section]